Burkina Faso: Dialogue Gouvernement/Syndicat - Le Premier ministre souhaite la reprise des discussions avant la fin de l'année

3 Décembre 2019

Il y a quelques mois, Gouvernement et syndicats étaient réunis autour d'une table pour discuter du cahier de doléances 2017. Malheureusement, selon le ministre en charge de l'éducation nationale, Stanislas Ouaro, les discussions s'étaient heurtées à un certain nombre d'éléments préalables sur lesquels l'unité d'action syndicale souhaitait avoir des précisions de la part du Gouvernement.

Suite donc à cette requête, le Premier ministre a rencontré les responsables de l'Unité d'action syndicale courant mois de juillet et a proposé la mise en place d'un comité bipartite, afin d'échanger sur ces questions et c'est ce qui a été fait, à en croire le ministre Ouaro.

La rencontré de ce 2 décembre avec les responsables de l'UAS, était l'occasion de transmettre aux partenaires sociaux, un certain nombre de documents à examiner, parmi lesquels, des textes retraçant l'historique de l'UITS, des documents sur les discussions des travaux de la commission bipartite, du communiqué final qui a été signé et les propositions du Gouvernement en matière d'application de l'UITS.

« Une proposition de chronogramme de reprise des discussions entre le Gouvernement et l'unité d'action syndicale est envisagée dans ce mois de décembre », a révélé le ministre en charge de l'éducation nationale.

Il a confié que le Premier Ministre attend un retour de l'UAS sur les propositions, afin qu'ils puissent enfin poursuivre sereinement les discussions.

Saluant l'initiative du gouvernement, le porte-parole de l'UAS, Bassolma Bazié, a annoncé que les différents documents seront analysés par la base, avant toute décision. A l'entendre, si le contenu est en conformité avec leurs revendications, une suite favorable sera donnée.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.