Niger: Une rencontre pour renouer le dialogue

28 Novembre 2019

Au Niger, le président Mahamadou Issoufou a reçu, dans la plus grande discrétion, le 26 novembre, plusieurs leaders des principaux mouvements rebelles et indépendantistes touaregs maliens (CMA, HCUA).

La rencontre visait à renouer le dialogue avec ces groupes. Ceux-ci n'avaient pas apprécié que le président Issoufou affirme que le statut de Kidal est une menace pour le Niger et que l'Etat malien doit y reprendre ses droits.

Le président nigerien avait à maintes occasions affirmé également détenir les preuves "qu'il y a des mouvements signataires des accords de paix d'Alger qui ont une position ambigüe et qui sont de connivence avec les terroristes".

Boubacar Diallo est enseignant chercheur à l'université Abdou Moumouni de Niamey. Egalement directeur du Laboratoire sahélien d'études et de recherches sur les conflits, la paix et la sécurité, celui-ci estime que Kidal semble être redevenu l'épicentre du terrorisme dans la région et que seul le dialogue peut résoudre cette situation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.