Burkina Faso: Insécurité à l'Est - Flux massif de populations vers Fada

4 Décembre 2019

Des populations, en majorité paysanne, en provenance de Nagré et de Natiaboani, des localités environnantes, affluent vers Fada, depuis le 2 décembre 2019. Elles fuiraient la terreur, semée par des groupes armés, ces derniers jours.

A pied, à bord de camions et de tricycles ou encore sur des motos, enfants, vieux, hommes, femmes, fuyant l'insécurité grandissante, affluent vers Fada, à la recherche d'un abri sûr. Les tout-petits au dos, leurs frères aînés aux côtés de leurs géniteurs, les bagages portés en bandoulières, des paysans, contraints à l'exode, y débarquent, les uns après les autres.

Avec des noms d'emprunt, certains racontent leur mésaventure. Kolima Thiombiano et sa famille, venus de Konkoufouanou, sont aux portes de la cité du Yendabli, ce mardi 3 décembre 2019.

Au bout d'un périple de plus de cinquante kilomètres, le quinquagénaire peut pousser un ouf de soulagement, les siens étant désormais loin de la menace terroriste. Boureima Ouoba, un autre déplacé de Natiaboani, dépeint, également une situation terrifiante, assimilable à «l'enfer sur terre».

Il témoigne, sans détour, que des groupes armés sévissent à Nagré, à Natiaboani et dans les hameaux de culture environnants. Dans la même situation, Moussa Sawadogo affirme avoir vécu l'horreur.

«Ils ont égorgé mon père sous mes yeux et ont filmé la scène avec mon téléphone», raconte-t-il, larmoyant. Sans même pouvoir enterrer son géniteur, le jeune Moussa et les autres membres de la famille ont plié bagage, direction

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.