Algérie: 17ème jour de campagne - Le développement et la gouvernance locale au cœur des discours des candidats

Alger — L'amélioration de la situation socio-économique, la gouvernance locale et la relance du développement régional ont été mardi au 17ème jour de campagne, au cœur des discours des candidats à la présidentielle, qui ont réitéré leur appel à une participation "massive" au scrutin.

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre, Ali Benflis a promis lors d'un meeting animé à Skikda, de "combattre les disparités entre hommes et femmes", et s'est engagé à accorder une pension à la femme au foyer, à l'encourager à créer sa propre entreprise et à revaloriser l'allocation octroyée aux personnes aux besoins spécifiques.

Il a proposé, à ce titre, d'instituer "un enseignement et une formation spécialisés pour cette catégorie, supervisés par un encadrement spécialisé", s'engageant à créer "un Secrétariat d'Etat relevant du ministère de l'Education, pour la prise en charge des personnes aux besoins spécifiques" et à améliorer les structures propres à cette frange sociale.

Estimant que la présidentielle du 12 décembre "ouvrira la voie à une nouvelle ère bannissant les anciennes pratiques qui ont porté préjudice au pays", M. Benflis a réitéré son appel au vote massif.

A Annaba, Ali Benflis s'est engagé à reconduire les différentes formules d'accès au logement, déjà existantes, préconisant une nouvelle qu'il permettra aux citoyens de bénéficier d'un logement individuel avec l'aide de l'Etat.

Pour sa part, le candidat indépendant à la présidentielle du 12 décembre, Abdelmadjid Tebboune, s'est engagé à Laghouat, s'il est élu, à lancer des projets de développement "global" dans tous les secteurs et au profit de toutes les communes de cette wilaya.

Il a cité, à ce propos, la réhabilitation de l'actuel aéroport de la wilaya et l'ouverture d'instituts de formation dans les industries pétrolières et gazières au profit des jeunes de cette région en vue de leur permettre d'accéder aux postes d'emploi proposés dans ce domaine.

A Tébessa, le candidat du Front El Mostakbel, Abdelaziz Belaid a plaidé pour la relance du développement dans les régions frontalières à travers, notamment la création de zones de libre-échange.

"Au lieu d'être des zones de libre-échange par excellence, de par leur situation géographique, les wilayas frontalières sont devenues des points de contrebande par négligence et mauvaise gestion", a-t-il regretté lors d'un meeting animé dans cette wilaya.

Ce candidat a appelé, par ailleurs, le peuple algérien à faire face aux tentatives de déstabilisation menées par des parties qui "pêchent en eau trouble" et ce "en se rendant massivement aux urnes le 12 décembre".

A Guelma, Abdelaziz Belaid a critiqué la mauvaise gestion des affaires publiques lors des 20 dernières années, soulignant que cette mauvaise gestion a "détruit l'économie nationale et les compétences de l'Etat".

Il a estimé, à ce titre, que le 12 décembre marquera la rupture avec les pratiques de l'ancien régime.

Il s'est engagé, à l'occasion, à redonner à cette wilaya sa place sur le plan économique à travers l'encouragement de l'investissement et l'élaboration d'un véritable plan de développement économique.

Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, s'est engagé, quant à lui, à préserver la gratuité de l'enseignement et à tenir l'école algérienne loin des manœuvres politiques.

A Adrar, ce candidat a affirmé que son projet présidentiel accorde un intérêt particulier à l'investissement dans le développement humain pour réaliser le développement économique escompté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.