Algérie: Le pays intéressé par la coopération avec le consortium DII Desert Energy

Alger — L'Algérie est intéressée par la coopération avec le consortium allemand DII Desert Energy (Desertec) afin de renforcer les capacités de production d'énergie d'origine renouvelables, a indiqué mardi le ministère de l'Energie dans un communiqué.

"Afin de renforcer les capacités de production d'énergie d'origine renouvelables et mieux les intégrer dans le système électrique algérien, le secteur de l'énergie ambitionne de développer des axes de coopération avec DII Desert Energy dans le domaine des Energies Renouvelables (EnR)", a précisé la même source.

Il s'agit également de l'examen en commun des voies et moyens pour l'accès aux marchés extérieurs pour l'exportation de l'électricité d'origine renouvelable et le renforcement du partenariat en termes de formation dans les industries des énergies renouvelables et le transfert du savoir-faire et de la technologie.

Signature prochaine d'un mémorandum d'entente avec DII Desert Energy

"Cette volonté de coopération se traduira, dans une perspective de court terme par la signature d'un mémorandum d'entente entre les acteurs nationaux du secteur de l'énergie et cette organisation", a-t-on ajouté.

Le ministère souligne que dans le cadre de la politique du gouvernement de développer les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, un programme "ambitieux" de production de 5600 MW d'ici 2027, a été lancé par le secteur de l'énergie.

Cet "important et ambitieux programme sera réalisé avec des entreprises algériennes et en partenariat avec des sociétés et compagnies possédant le savoir-faire et les dernières technologies en la matière qui permettent la réduction des couts", a-t-on souligné.

Dans cette perspective, une délégation du secteur de l'énergie, composée des responsables de la CREG, Sonelgaz, et du Commissariat aux énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique a participé récemment au 10ème forum arabo-allemand de l'énergie.

Ce forum a été tenu conjointement avec le 10ème Sommet sur le leadership énergétique organisé par Dii Desert Energy, tenue à Berlin (Allemagne), sous le thème " la transition énergétique dans le monde arabe".

"La participation de l'Algérie à cette importante rencontre démontre l'intérêt du secteur à profiter de toutes les initiatives qui pourraient contribuer à affiner sa stratégie de développement des énergies renouvelables et augmenter substantiellement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national, tout en privilégiant une politique d'intégration nationale en matière de fabrication des équipements entrants dans ce cadre", soutient le ministère.

La même source affirme, dans ce cadre, que le secteur de l'énergie envisage de mettre en œuvre l'ensemble des voies et moyens devant favoriser le passage à une transition énergétique qui reposera sur un développement "harmonieux et intégré" des énergies renouvelables tout en mettant en exergue une nécessaire efficacité énergétique qui améliorera le processus de consommation finale de l'énergie dans notre pays.

En effet, dans la stratégie du secteur de l'Energie, un processus de passage aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique est mis en place et considère que "la transition énergétique est la meilleure voie pour assurer le développement futur de l'économie nationale".

La transition énergétique est un" enjeu majeur" pour le secteur aussi bien en raison des prévisions d'augmentation rapide de la consommation nationale de l'énergie électrique, consommation induite par les besoins de climatisation et de chauffage ainsi que pour les perspectives de développement industriel et des services, affirme le ministère de l'Energie.

Pour rappel, en 2009, un groupe de grandes entreprises allemandes, unies dans Dii Desert Energy (alors connue sous le nom de " Desertec Industry Initiative ", a lancé l'idée sur la mise en œuvre de projets solaires et éoliens dans les déserts d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.