Algérie: Agriculture - Recourir aux techniques intelligentes de production pour relever le défi de la sécurité alimentaire

Alger — Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif Omari a mis l'accent, mardi à Alger, sur l'impératif de recourir aux techniques intelligentes d'agriculture en vue de relever le défi de la sécurité alimentaire et moderniser les systèmes de production.

"Le recours aux nouvelles techniques et le développement du réseau de recherche scientifique dans le domaine de l'agriculture sont à même de contribuer au développement des systèmes de production pour relever le défi de la sécurité alimentaire", a indiqué M. Omari lors d'une rencontre scientifique sur l'agriculture intelligente avec la participation de spécialistes sud-coréens dans ce domaine.

Les dernières instructions données par le Premier ministre avaient porté notamment sur la nécessité de l'encadrement et du suivi des jeunes diplômés porteurs de projets et d'innovations, notamment dans le secteur de l'agriculture en vue de leur donner l'opportunité de contribuer à l'édification de l'économie nationale.

A ce propos, le ministre a expliqué que son secteur tirait profit également des innovations et des compétences scientifiques des jeunes, en particulier les ingénieurs agricoles et les chercheurs, rappelant que la décision du Gouvernement portant création d'un Fonds de soutien aux jeunes porteurs de projets en vue de soutenir les startups.

M. Omari a réitéré, en outre, la volonté de son secteur d'accompagner les jeunes innovateurs et de leur garantir toutes les facilitations nécessaires pour contribuer à l'investissement agricole et au développement des systèmes de production dans l'objectif de relever le défi de la sécurité alimentaire.

Affirmant que de nombreux étudiants de l'ENSA étaient porteurs de projets innovants, M. Khelifi a précisé que la coopération avec la Corée du Sud en matière d'agriculture intelligente visait à mettre en valeur leurs innovations afin que de larges perspectives puissent s'ouvrir à eux dans les multiples domaines de la recherche.

Le premier projet inscrit à l'ENSA dans le cadre la coopération avec la Corée du Sud porte sur le développement d'un système intelligent pour la culture de champignons comestibles, a fait savoir M. Khelifi, ajoutant que cette coopération sera étendue à l'avenir à d'autres domaines tels que la gestion intelligente des cultures sous serre.

L'ambassadeur de Corée du Sud en Algérie, Lee Eunyong, a, de son côté, appelé à renforcer le partenariat avec l'Algérie dans le domaine de l'agriculture ayant recours aux nouvelles technologies, estimant que l'Algérie avait les moyens de réaliser la pleine autosuffisance, voire d'exporter le surplus de production.

De nombreux étudiants de l'Ecole nationale supérieure agronomique et des opérateurs du secteur agricole ont pris part à cette rencontre qui a permis de mettre en avant l'importance de l'agriculture intelligente pour relever le défi de la sécurité alimentaire et de la modernisation des systèmes de production pour améliorer le rendement de ce secteur.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.