Afrique de l'Ouest: Lutte contre le terrorisme - L'UEMOA se dote d'un fonds de sécurité

Photo: Sidwaya
session extraordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement (CCEG) de l'Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA)
3 Décembre 2019

La session extraordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement (CCEG) de l'Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA) a pris fin, dans l'après-midi du mardi 3 décembre 2019 à Dakar, au Sénégal.

La session extraordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement (CCEG) de l'Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA) s'est achevée, dans l'après-midi du 03 décembre à Dakar au Sénégal, par un communiqué final lu par le président de la Commission de l'UEMOA, Abdallah Boureima. Relativempent à la question sécuritaire dans l'espace, la Conférence a exprimé sa grande préoccupation face aux récurrentes attaques terroristes au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Elle a salué la détermination de l'union à faire face à l'insécurité grandissante. Elle a alors pris connaissance du rapport du comité de haut niveau sur la mise en œuvre du chantier paix et sécurité, présidé par le président sénégalais, Macky Sall.

Elle a instruit les Etats et institutions de l'union à mettre en œuvre de façon diligente les directives issues de la 4e réunion dudit comité du 15 novembre 2019.

Afin de contribuer de façon urgente au financement de la lutte contre le terrorisme dans l'espace communautaire, la Conférence a décidé d'une contribution immédiate de 100 millions de dollars US, soit environ 55 milliards de F CFA aux trois pays membres de la ligne de front du G5 Sahel (Burkina, Mali, Niger).

Cette contribution s'inscrit dans le cadre de l'engagement pris par l'UEMOA pour participer à hauteur de 500 millions de dollar US au financement du plan d'action de la CEDEAO pour lutter contre le terrorisme sur la période 2020-2024.

Pour la mobilisation des ressources sur le moyen terme, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'organisation ont adopté un acte additionnel instituant un fonds régional de sécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.