Afrique de l'Ouest: Sécurité des pays de l'UEMOA - Alassane Ouattara invite à trouver des financements alternatifs

Dakar — Le président en exercice de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Alassane Ouattara, a exhorté mardi ses homologues des pays membres de l'organisation à "trouver des financements alternatifs et durables" pour faire face aux défis sécuritaires.

"Il nous faut trouver des financements alternatifs et durables afin de faire face à ces défis. A cet égard, je salue notre engagement à mobiliser des ressources propres, soit 500 milliards de francs CFA pour le financement de la sécurité dans l'espace communautaire de la CEDEAO", a-t-il dit.

Alassane Ouattara intervenait à l'ouverture d'une session extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA, dont les huit Etats membres constituent la CEDEAO avec six autres Etats d'Afrique de l'Ouest.

Selon le président ivoirien, la mutualisation des forces et des moyens des pays membres de l'UEMOA permettra à l'organisation d'assurer la quiétude dans ses Etats membres.

"La situation que traverse nos pays rappelle la solidarité entre les Etats de l'Union et le défi majeur que constitue l'insécurité pour atteindre les objectifs de développement de l'Union", a souligné Alassane Ouattara.

Il a salué l'action du comité de haut niveau chargé du programme de paix et de sécurité de l'UEMOA et les initiatives prises pour rendre opérationnel le G5 Sahel, une organisation luttant notamment contre le terrorisme au Sahel, créée en 2014 par la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

Selon Alassane Ouattara, ces avancées sont "nécessaires" pour relever ensemble les défis de la stabilité, de la paix et de la sécurité dans l'espace communautaire.

"Toutefois, les initiatives sont confrontées aux problèmes de financements", a-t-il précisé.

Six des huit chefs d'Etat des pays membres de l'UEMOA sont présents à la session extraordinaire.

Il s'agit des présidents du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Niger, Mouhamadou Issoufou, de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, du Togo, Faure Gnassingbé, du Bénin, Patrice Talon, et du Sénégal, Macky Sall.

Les Premiers ministres du Mali, Boubou Cissé, et de la Guinée-Bissau, Aristides Gomes, participent également à la rencontre, ainsi que les présidents des institutions spécialisées de l'UEMOA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.