Madagascar: Fête de la Nativité - Une attention particulière pour les enfants victimes de violences

A chaque enfant son cadeau de Noël...

Comme tous les autres enfants du monde, ils ont eux aussi droit à leur part de bonheur à l'occasion de la Nativité.

« Ils », ce sont les 22 enfants victimes de violence, à qui l'association Fitia a particulièrement dédié, cette année, sa traditionnelle fête de la Nativité. Si chaque année, en effet, l'association organise un Noël de partage en faveur d'enfants issus de différentes couches sociales, cette année, une attention particulière a été accordée aux enfants victimes de violences. Une initiative de la Première dame qui s'inscrit dans le cadre de son mandat d'ambassadeur de la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et qui prend tout son sens dans le parcours de vie de ces enfants.

Une vingtaine d'enfants victimes de violences ont ainsi fêté Noël avant l'heure, hier, 3 décembre, en recevant la visite de Mialy Rajoelina, les bras chargés de cadeaux. De quoi mettre du baume au cœur à ces enfants. Agés de cinq mois à 17 ans, tous sont touchés à divers degrés par la violence. Certains d'entre eux sont issus d'un viol, d'autres ont développé des troubles cardiaques suite aux violences répétées subies par leur mère. "Noël est avant tout une fête des enfants. J'estime que chaque enfant a le droit de jouer, et de faire la fête", a souligné la Première dame.

Larissa. Ce moment festif auquel ont goûté ces enfants s'est déroulé dans un lieu hautement symbolique : le centre spécialisé Mahamasina, inauguré le 25 novembre dernier, dédié au signalement et/ou à la dénonciation des cas de violences. Ce local où travaillent des professionnels spécialisés dans les cas de violences, a été transformé le temps d'une fête, en un lieu festif où les enfants ont pu passer de bons moments. C'est ainsi que les enfants ont pu s'essayer à la danse, au dessin, à la peinture, découvrir des tours de magie, jouer aux Lego, ou encore se faire maquiller. Tous sont repartis avec un jouet. Non sans avoir manifesté toute leur reconnaissance. Leur porte-parole, la jeune Larissa, submergée par l'émotion, n'a pas réussi à aller au bout de ses remerciements. Mais tout ce qu'elle aurait voulu dire pour exprimer la gratitude de tous les enfants qu'elle représentait, l'assistance le savait déjà, c'est certain...

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.