Tunisie: Sfax-Loud - Reprise du trafic maritime entre Sfax et Kerkennah

Sfax — Le trafic maritime a repris entre Sfax et Kerkennah, mercredi, vers 9h00 de matin. Un grand nombre de voyageurs bloqués, depuis mardi soir, à Sfax ont pu prendre le ferry « Habib Achour » en direction du port de Sidi Youssef, à Kerkennah.

Le président directeur général de la Société nouvelle de transport de Kerkennah (Sonatrak) indique que l'activité du "Loud" reprendra son rythme normal, en fonction de la situation météorologique. Il précise, dans une déclaration à l'agence TAP, que la sécurité de voyageurs est la priorité de la Sonatrak.

Après plusieurs heures, bloqué en mer, le "Loud" qui avait pris le départ de Sfax, mardi à 14h30, en direction de l'île de Kerkennah, a dû rebrousser chemin, mercredi, vers 1h30 du matin, avec à son bord 200 passagers et 50 voitures.

Dans une déclaration à l'agence TAP, une source du district de la garde maritime signale que le ferry a été dans l'incapacité d'accoster dans le port de Kerkennah malgré les efforts déployés par l'équipage, avec l'appui de la marine nationale et de la garde maritime, et ceci en raison du manque de visibilité dû à un épais brouillard.

Le ferry a été bloqué à un kilomètre de Kerkennah, souligne la même source en ajoutant que la société de transport de Kerkennah a pris en charge l'hébergement dans un hôtel à Sfax de ceux qui le désiraient, en attendant le départ du prochain loud.

Deux unités flottantes ont accompagné le ferry sur le chemin du retour afin de lui assurer une plus grande luminosité. Un remorqueur marin a accueilli le loud au port de Sfax pour l'aider à faire les manœuvres et accoster en toute sécurité.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.