Angola: L'inclusion des personnes handicapées doit impliquer les efforts de tous

Luanda — L'inclusion et l'intégration sociale des personnes handicapées devraient impliquer l'engagement de la société et le renforcement des partenariats, a déclaré mardi à Luanda le secrétaire d'État à l'Action sociale, Lúcio Gonçalves do Amaral.

Intervenant lors de l'ouverture de la Conférence sur les Droits des personnes handicapées, qui s'est tenue à Luanda, le secrétaire d'État a dit que l'inclusion de ces membres de la société devrait commencer dans la famille, bien que l'État assume une grande responsabilité dans la promotion d'une société résiliente.

Lúcio do Amaral a ajouté que la société devrait trouver de nouvelles approches et de nouveaux outils pour travailler avec ces personnes, ce qui commence par une éducation, en particulier dans la famille, qui doit accepter le membre tel qu'il est.

Selon le responsable, la satisfaction totale des besoins et l'élimination des obstacles qui affectent ce groupe cible restent problématiques, notant que le pouvoir exécutif soutient les associations qui travaillent avec les personnes handicapées pour répondre à ces besoins.

Lúcio do Amaral a déclaré qu'en conséquence, de janvier à novembre de cette année, 1380 personnes avaient été assistées par l'État, tandis que 231 ont été acheminées vers les services spécialisés d'éducation, de santé, d'état civil, d'emploi et de formation professionnelle.

Intégration et plus de soutien

Pour sa part, le représentant des Nation Unies en Angola, Paolo Baladelli, a réaffirmé que l'ONU continuerait à soutenir l'intégration des personnes handicapées dans la société et à faire progresser la mise en œuvre de l'agenda 2030, qui vise à ne laisser personne de côté.

Pour la vice-présidente du projet "Coração Azul" (Cœur bleu), Íris André, en cette journée dédiée aux personnes handicapées, la société doit respecter la déficience et apprendre à vivre avec la différence.

Le projet Cœur bleu est conçu pour développer des activités ludo-thérapeutiques pour les enfants et les jeunes autistes, qui est un trouble global du développement de l'enfant qui se manifeste jusqu'à l'âge de trois ans.

La conférence, qui avait pour thème "L'inclusion des personnes handicapées - Un engagement de la nation", avait pour objectif de sensibiliser le public à l'intégration de ce groupe cible dans le processus productif, social, économique et politique du pays, ainsi que de permettre un large débat sur leur inclusion active.

Le 3 décembre, consacré internationalement à la personne handicapée, a été institué le 14 octobre 1992 par les Nations Unies.

Les données du recensement de 2014 estiment que 2,5% de la population est handicapée, soit un total de 656 258 personnes. Sur ce chiffre, 365 858 sont des hommes et 290 400 des femmes. fin

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.