Congo-Kinshasa: Journée Internationale des Personnes Handicapées - «Gardez espoir, vos préoccupations sont aussi celles du Gouvernement» (Irène Esambo)

«Promouvoir la participation des personnes handicapées et leurs dirigeants : agir pour le programme de développement 2030 ». Tel est le thème retenu cette année pour la célébration de la Journée Internationale des Personnes Handicapées qui s'est tenue, pour la toute première fois de manière officielle ce mardi 3 décembre au Congo-Kinshasa.

Au sein du Musée National où a eu lieu cette cérémonie solennelle, Irène Esambo Diata, organisatrice et Ministre déléguée aux affaires sociales en charge des PVH a souligné que le Gouvernement comprend les préoccupations de tous les handicapés et personnes vulnérables, avant de les appeler à abandonner la mendicité, en favorisant l'auto-prise en charge par le travail.

La Ministre délégué a relevé que la situation des personnes handicapées en RDC, a depuis longtemps, été marquée par la sous-estimation, la discrimination, la précarité ainsi que l'absence des politiques et stratégies nationales, pour leur participation, promotion et protection. Elle a assuré à toutes les personnes handicapées que leurs préoccupations sont prises en compte par le gouvernement qui est déterminé à lutter contre toutes formes de marginalisation.

« Gardez espoir, vos préoccupations sont aussi celles du Gouvernement notamment, en ce qui concerne la prise en compte des personnes vivant avec handicap dans tous les domaines», a déclaré Irène Esambo Diata, avant d'ajouter que "depuis la ratification de la loi organique en 2015, la RD. Congo n'avait pris aucune mesure spécifique pour répondre à ses engagements, jusqu'à l'arrivée du Président Félix Tshisekedi qui a manifesté et exprimé sa volonté de créer une société véritablement inclusive. D'où, a-t-il instauré un Ministère ayant en charge non seulement les personnes handicapées mais aussi les personnes vulnérables.

Ce membre du Gouvernement Ilunga a, à cet effet, invité toutes les personnes vivant avec handicap d'arrêter avec la mendicité car c'est une infraction. Et, plus que tout, de pouvoir désormais se prendre en charge en s'adonnant au travail.

En sa qualité du Représentant du Premier Ministre, Célestin Tunda ya Kasende, Vice-premier Ministre de la Justice et Garde des sceaux, a tenu à féliciter en premier lieu la Ministre Déléguée Irène Esambo Diata, pour l'organisation de cette journée qui a connu une réussite. En même temps, il a rassuré du combat du Gouvernement contre la marginalisation. « Toutes les personnes humaines, quelles que soient leurs conditions physiques, morales ou sociales sont égales. Il n'y a pas de distinction entre les unes et les autres. Ni de supériorité des unes sur les autres », a dit Tunda ya Kasende avant de lancer : « le Congo notre patrie, nous aime tous ».

Instituée par les Nations Unies depuis 1992, la célébration le 3 décembre de chaque année, de la Journée Internationale des Personnes Handicapées, vise à amener les États à promouvoir les droits et le bien-être des PVH, dans toutes les sphères de la société et du développement. Des cérémonies officielles se sont tenues dans toutes les 26 provinces du pays présidées, de part en part, par les Gouverneurs desdites entités.

A Kinshasa, il est prévu trois jours d'activités dans la salle du Collège Boboto, du 3 au 5 décembre. Le deuxième jour sera dominé par des conférences scientifiques sur les Objectifs de Développement Durables (ODD), animées par les partenaires, la société civile ainsi que les membres du Gouvernement. Et le dernier jour connaîtra la présentation du rapport synthèse assorti de recommandations majeures sur cette célébration, suivi de quelques témoignages des personnes handicapées.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.