Sénégal: Vague de chaleur et impacts sur la santé des populations - Les acteurs cherchent des solutions de riposte

4 Décembre 2019

Un atelier international sur les vagues de chaleur et ses impairs sur la santé s'est ouvert à Dakar depuis hier, mardi 3 décembre, et ce jusqu'au 05 courant. Une manière pour les acteurs de développer un plan d'action pour mettre en place un système d'alerte sanitaire précoce sur les vagues de chaleurs.

Selon le Directeur général de la santé du Sénégal, Dr Marie Khemess Ngom Ndiaye : «il a été démontré que les vagues de chaleurs ont des conséquences désastreuses sur la santé.

Elles peuvent être à l'origine des maladies diarrhéiques, respiratoires, cardiovasculaires, digestives entre autres. Aujourd'hui, avec l'évolution de la dégradation de l'écosystème, il urge de se pencher sur la question pour trouver des solutions atténuantes à la santé des populations ».

En atelier à Dakar, les acteurs qui sont venus de tous les horizons d'Afrique vont chercher pendant trois jours (du 3 au 5 décembre) à développer un plan d'action pour mettre en place un système d'alerte sanitaire précoce sur les vagues de chaleur.

De ce fait, ladite rencontre se présente selon les organisateurs comme une opportunité de familiariser les professionnels de la santé sur les informations relatives à la chaleur et les outils utilisés pour les générer.

C'est également l'occasion pour les météorologues de mieux comprendre les maladies liées à la chaleur excessive auxquelles les professionnels de la santé peuvent faire face, afin de fournir des informations mieux adaptées à leur problématique.

« La stratégie de riposte demeure la protection de l'écosystème et avec nos partenaires de l'environnement, nous y travaillons », a déclaré Dr Khémess Ngom Ndiaye.

Et le représentant de l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (Anacim) Sadibou Ba de renchérir : « une nouvelle approche a été mise en place et est basée sur l'information que nous devons intégrer dans nos habitudes.

Je pense que dans d'autres secteurs comme la pêche et autres le message passe bien maintenant ce qui reste à faire, c'est de poursuivre la sensibilisation »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.