Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption sur les intérêts d'Anadarko en Algérie

Alger — La Compagnie nationale, Sonatrach va exercer son droit de préemption sur les intérêts détenus par Anadarko en Algérie suite à une décision du ministre de l'énergie relative à une opération dans le cadre d'une fusion/acquisition effectuée par Anadarko, "incompatible" avec la réglementation en vigueur, a annoncé, mercredi un communiqué du ministère de l'énergie.

Selon le communiqué "une opération de fusion/acquisition a été opérée, le 3 août 2019, entre les compagnies pétrolières américaines Anadarko et Occidental".

"Dans le cadre du processus de cette fusion/acquisition, Occidental cédera l'ensemble de ses intérêts, nouvellement acquis en Afrique, au profit de Total", a précisé la même source.

"En vertu de la réglementation en vigueur, le ministre de l'énergie, Mohamed Arkab, s'est prononcé sur cette opération et a déclaré son "incompatibilité" avec le maintien d'Anadarko dans le contrat d'association sur le périmètre de Berkine", a-t-on souligné de même source.

"En conséquence, Sonatrach exercera son droit de préemption sur les intérêts détenus par Anadarko en Algérie", a conclu le document.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.