Angola: La loi organique sur les élections locales passe au vote final le 19 décembre

Luanda — Le projet de loi organique sur les élections locales passera au vote final lors de la 3e réunion plénière ordinaire de l'Assemblée nationale, prévue pour le 19 décembre prochain.

L'information a été avancée mardi à Luanda par le porte-parole du Parlement, Raúl Lima, à l'issue de la conférence des leaders parlementaires, qui a défini l'ordre du jour de la prochaine session plénière.

Ce projet de loi vise à définir les règles de structuration en matière d'élection des organes exécutifs et à garantir le respect effectif du principe de l'autonomie locale et du respect de la démocratie et de l'état de droit.

Le paquet des élections locales comprend dix textes officiels, dont quatre ont déjà été approuvés en général par l'Assemblée nationale.

La députée du groupe parlementaire de l'UNITA, Navita Ngolo, a déclaré qu'elle espérait que l'Assemblée nationale fasse sa part pour que les élections locales se réalisent au pays au temps prévu.

Elle a également défendu la révision de la structure actuelle de la Commission électorale nationale (CNE) avant les élections locales, ainsi que la question du financement des candidats à ces échéances, "afin de ne pas risquer de donner l'avantage aux candidats du parti au pouvoir par rapport aux autres ".

De son côté, Benedito Daniel, représentant du PRS, a fait savoir que, même en cas de retard de la conclusion du paquet des élections locales, il est convaincu qu'elles se tiendront même en 2020.

"Le PRS ne veut pas que la responsabilité du retard des élections municipales soit attribué à l'Assemblée nationale, il doit tout faire pour que les lois soient approuvées rapidement", a-t-il précisé.

Pour sa part, Alexandre Sebastião André, représentant de CASA-CE, a affirmé qu'il y avait peu de volonté politique de tenir les élections locales en 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.