Ile Maurice: Zéro tolérance - Les marchands ambulants pas épargnés dans les régions rurales

4 Décembre 2019

Trottoirs, aires de stationnement, bordures de routes... Tous sont pris d'assaut par les marchands ambulants, et les villages n'en sont pas épargnés. Ce qui crée une vraie «pagaille» et des embouteillages monstres en cette période festive sur les routes principales. Par conséquent, après Port-Louis, les autorités mettent les bouchées doubles et songent à s'attaquer, dans les semaines à venir, à ce problème dans les régions rurales.

Ainsi, les forces de l'ordre de même que les inspecteurs des différents conseils de district de l'île seront déployés pour contrôler et veiller à ce que tous ces marchands ne squattent pas des endroits stratégiques. «Chaque année, c'est le même combat. À partir du 15 décembre, ce sera un désordre total si l'on ferme les yeux. Kan zot tro bokou, pa rési met lord kouman bizin. Ou tir zot apré enn zour mem zot retourné», soutiennent des sources policières.

Les plaintes pleuvent aussi du côté des commerçants. Ils estiment que cela n'est pas «fair» à leur égard. «Ils paient des frais pour un emplacement et au bout du compte, ce sont les petits marchands qui s'attirent le plus grand nombre de per- sonnes. Zot van mem mem prodwi, mé marsan lor lari vann li inpé pli bon marsé défwa», confie un inspecteur.

Un appel est aussi lancé aux propriétaires de magasins. Ils sont avisés de ne pas envahir à leur tour les trottoirs. «Des fois, ils font obstruction aux piétons avec les nombreux produits qu'ils placent en dehors de leurs magasins.» Cela est passible d'une amende.

Vers mi-décembre, Goodlands, Rivière-du-Rempart, Triolet ou encore Flacq et Mahébourg seront sous haute surveillance. «Il y a des espaces consacrés à la vente comme les marchés. Zot bizin respekté lalwa», indiquent des sources émanant des conseils de district.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.