Tunisie: Radès - Coup d'envoi de l'exploitation du nouveau système de gestion de terminaux portuaires

Tunis — Le coup d'envoi de l'exploitation du nouveau système de gestion de terminaux portuaires « TOS » (Terminal Operating System) du port de Radès, a été donné, mercredi, par le chef de gouvernement chargé de la gestion des affaires courantes, Youssef Chahed.

Le TOS mis en œuvre moyennant 76 millions de dinars," est de nature à transformer le port en une plateforme développée des services portuaires et logistiques permettant au client de connaître l'heure de l'arrivée du conteneur outre la possibilité de paiement à distance, a, déclaré Chahedà cette occasion.

Le projet a pour objectif de doubler la capacité de stockage du port, de développer les activités d'acconage et de manutention et de réduire les coûts, a-t-il ajouté.

Répondant à une question sur les dernières nominations effectuées par la présidence du gouvernement et critiquées par le mouvement Ennahdha, Chahed a noté que l'article 92 de la constitution tunisienne stipule que le chef du gouvernement est le seul habilité à nommer et à démettre. Pour lui," ça relève de la continuité de l'Etat et le gouvernement fonctionnera dans le cadre de ses prérogatives jusqu'à la dernière minute". "Le processus gouvernemental doit se poursuivre", a-t-il dit.

Selon le ministre du Transport par intérim René Trabelsi, le TOS, est adopté dans les plus grands ports européens. L'intégration de ce système, mis en œuvre mardi, au port de Rades nécessite beaucoup de patience, précisant que des pays développés ont mis deux ou trois ans pour s'adapter à ce système.

Certains agents et ouvriers du port ont observé un mouvement de protestation à l'entrée du port de Radés pour exprimer leur refus du nouveau système adopté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.