Congo-Kinshasa: Assistance - Félix Tshisekedi déterminé à améliorer les conditions des personnes vivant avec handicap

Dans une adresse à l'occasion de la Journée internationale des personnes vivant avec handicap, le chef de l'Etat s'est accordé le défi d'œuvrer pour une République démocratique du Congo (RDC) où chaque personne aura sa place et où l'exclusion, sous quelque forme que ce soit, n'aura plus droit de cité.

C'est à un véritable plaidoyer en faveur des personnes vivant avec handicap que s'est livré le président de la République dans son adresse, le 3 décembre, à l'occasion de la célébration de la Journée internationale dédiée à cette catégorie sociale. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, une fois de plus, a réaffirmé son engagement à œuvrer pour l'avènement d'une société congolaise inclusive fondée sur l'égalité des chances où « la reconnaissance et la promotion du droit à la différence sont une réalité dans tous les domaines de la vie ». En fait, c'est l'image d'une personne naturellement altruiste, portée vers l'émergence d'un Congo solidaire, qu'a projetée Félix Tshisekedi dans son allocution aux accents humanistes.

Circonscrivant son propos autour du thème « Promouvoir la participation des personnes handicapées et leurs dirigeants : agir pour le programme de développement 2030 », le chef de l'Etat a exhorté les principaux concernés à bannir tout complexe en ayant confiance en eux-mêmes. La RDC, a-t-il dit, « a besoin de tout le monde et de toutes les énergies pour sa reconstruction ». Il les a invités à se sentir capables d'œuvrer comme tous les autres citoyens pour leur propre épanouissement, ajoutant qu'il accordera une attention particulière à la situation des femmes et des enfants handicapés qui nécessite une double attention du fait de leur marginalisation.

Le président de la République s'est, par ailleurs, accordé le défi d'œuvrer pour une RDC où chaque personne aura sa place et où l'exclusion, sous quelque forme que ce soit, n'aura plus droit de cité. Pour concrétiser sa vision d'un Congo qui promeut le droit à la différence, il a invité le parlement à l'examen et l'adoption rapide de la loi organique portant participation, promotion et protection de cette catégorie sociale telle que recommandée par l'article 49 de la Constitution. Le chef de l'Etat a encouragé les deux chambres législatives - Assemblée nationale et Sénat -, qui ont déjà inscrit dans leurs calendriers respectifs l'examen et l'adoption de ce projet de loi, « à faire diligence afin de doter le pays d'un outil particulier devant encadrer, entre autres, la question de l'accessibilité des personnes vivant avec handicap ». Pour rappel, la Journée mondiale des personnes handicapées est organisée chaque 3 décembre depuis 1992 par les Nations unies, afin de soutenir ces personnes en veillant notamment au respect de leurs droits et à leur intégration dans la vie politique, économique, sociale et culturelle.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.