Congo-Brazzaville: Un méga concert pour célébrer la République

Le spectacle organisé par le groupe GPY que préside Beethoven Henri Germain Yombo a été un véritable métissage culturel, englobant plusieurs genres musicaux, typique, tradi-moderne et rap.

Le concert a débuté par la prestation du groupe tradi-moderne TH musica, reputé par ses pas de danse. Il a proposé au public des titres comme "Le président Beethoven", "Ceux qui dorment", avant de laisser la place au groupe Très fâché qui a présenté un très beau spectacle avec des chansons comme "Yaka", "Zolana", le tout accompagné de la danse Kibodi kibodiki.

Sitôt après, le groupe Héritage confirmé de Rapha Bounzeki est monté sur scène, épatant tant dans le chant (thème vocal), dans l'accoutrement que dans le gestuel. Il a interprété "Parisien refoulé", "Origine de la sape", puis "Parisien refoulé" de nouveau à la demande du public.

Très attendus, Davy Kassa et son groupe Kingoli universal ont unifié le peuple par la chanson "Congo mabélé etika bakoko", avant que Bana Poto-Poto ne prenne relais. Prestant dans son fief éponyme, l'orchestre a interprété devant son public des chansons mélancoliques comme "Dalhia", enchaînant par "Ma Gaby" et son générique fétiche "Matiti mabé".

Prestant après Bana Poto-Poto, le rappeur congolais Makhalba Malecheck a changé de temps et de musique en entraînant les mélomanes dans ses chansons populaires; "Grandeur- grandeur", "32- 32", "Humour te", etc.

Après le rap, le groupe Eloko ya peuple est monté sur scène. Bad-Boy, Rav4 et autres ont tour à tour interprété les chansons, "Eloko ya peuple", "Jhonny Chanel", "Djo Loung". Notons que ce groupe prépare un nouvel album intitulé "Ekanga niama".

L'orchestre Patrouille des stars de Kevin Mbouande-Mbenga, tant attendu, a bouclé le specracle. L'artiste a fait son apparition sur scène à travers la chanson "Satana". "A nous le Congo" est la deuxième chanson qui a constitué le répertoire du Nkouembali. Jamais sans "Matakara", cette chanson a mis en exergue les animateurs et danseuses de Patrouille de stars. C'est finalement à 24h15 que Kevin Mbouande-Mbenga Lifouramba a fait porter la carte du Congo à ses mélomanes « Okomema Congo na mutu » à travers le générique "312 Métaphysique" qui, depuis sa sortie, caracoledans tous les espaces musicaux congolais.

Notons que le manager exécutif du groupe GPY, Beethoven Henri Germain Yombo, a promis d'ouvrir l'année 2020, précisément le 1er janvier, par une cérémonie de remise des trophées aux meilleurs « Sanzas de Mfoa », le trophée des créateurs, à l'espace Canal Olympia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.