Gabon: WOLEU-NTEM - Les populations de Sougoudzap-Ville menacées par un couple de panthères

4 Décembre 2019

Situé à 18km d'Oyem, sur le tronçon Oyem-Bitam, le regroupement de Sougoudzap-ville connait une atmosphère particulière. En effet, depuis 3 jours, les populations sont menacées par un couple de panthère en plein village.

Selon les formations recueillies auprès d'un habitant, un couple de panthère sillonne le village la nuit. Les populations ont d'abord été choquées par la découverte d'un chien à moitié déchiqueté. Autour de ce chien, des empreintes de panthères, selon les témoignages des chasseurs de ce village. Quelques jours après, les mêmes empreintes ont été aperçues à près de 500 mètres de la première découverte, toujours dans le village.

Cette présence de panthères suscite actuellement plusieurs réactions auprès des populations : « Nous avons deux sortes de panthères, il y a une de forêt qui est animal naturel et qui est interdite d'être tuée, sauf cas de légitime défense. Il y a une autre qui est esprit de totem et qui est dirigée par un humain, dans ce cas, il faut les notables pour parler et chasser l'esprit » explique un notable, agent des eaux et forêts.

« Dans le premier cas, si les panthères sont tuées, les populations doivent immédiatement informer les autorités locales » ajoute t-il. « En tout cas, on ne laissera pas les panthères se remplir l'estomac de nos parents au village, soit disant que c'est une espèce protégée. Les chasseurs doivent s'organiser pour les éliminer » rétorque une jeune dame, originaire du village.

En tout état de cause, les autorités et les populations locales doivent prendre les dispositions nécessaires avant que le pire n'arrive.

A toute fin utile, Sougoudzap-ville compte plus de 300 âmes en période d'année scolaire. Pendant les vacances, le village qui atteint jusqu'à 800 personnes abrite le stade Engong d'Oyem. En terme d'infrastructure, il dispose d'une école primaire, d'un dispensaire et d'un marché, devenu la place des évènements publics.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.