Guinée: La lutte contre immigration irrégulière au cœur d'un forum

4 Décembre 2019

Ce mercredi 04 décembre 2019, au palais du peuple de Conakry, s'est tenu le forum sur la migration dont le projet est intitulé: "autonomiser les jeunes en Afrique et lutter contre la migration irrégulière par le biais de la communication et de l'information", organisé par l'UNESCO, en partenariat avec l'organisation guinéenne de lutte contre la migration irrégulière(OGLMI), a connu la présence des membres du gouvernement et des diplomates accrédités en Guinée.

Dans son allocution, le Directeur Régional de organisation des nations unies pour l'éducation la science et la culture (l'UNESCO), Ydo Yao, a fait savoir devant plusieurs personnalités que l'objectif principal du projet, est de contribuer à la sensibilisation de la population aux risques liés aux migrations ainsi qu'aux opportunités réelles de travail et de stabilité dans les pays de destination, par le biais d'une amélioration de qualité de formation, d'un meilleur accès à l'information, de la formation des journalistes et leaders d'opinions.

Selon lui, en s'appuyant sur les deux derniers piliers de leur mandat qui sont la communication et l'information, ce projet favorise la production des contenus médiatiques professionnels, pour communiquer , informer, éduquer et sensibiliser la population africaine notamment les jeunes et les femmes, qui constituent la couche vulnérable.

Le directeur de l'agence italienne pour la coopération au développement, Darino Mariani a dit que le but est de sensibiliser les jeunes africains notamment les jeunes guinéens sur les risques liés à la migration irrégulière . "En effet chaque année des milliers de femmes et de jeunes africains quittent dans leurs foyers à la recherche d'une vie meilleure. Ils quittent les pays africains pour les côtes européennes au risque de leur vie.Notamment le Nigeria ,Érythrée, la Guinée Conakry,la côte d'Ivoire ... " rappelle M. Mariani.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.