Angola: Le président de la CS recommande plus de rapidité dans un traitement procédural

Caála (Angola) — Le juge président de la Cour suprême (CS), Joel Leonardo, a recommandé, mercredi, dans la ville de Caála (Huambo), aux fonctionnaires de cet organe judiciaire d'imprimer plus de rapidité dans le traitement des affaires, afin de protéger et en même temps de répondre aux attentes des citoyens.

Le défi a été lancé quelques instants après l'inauguration des tribunaux municipaux de Bailundo et de Caála, en présence de la gouverneure de la province de Huambo, Joana Lina.

Dans le tribunal municipal de Bailundo, qui compte actuellement cinq juges, seront traités des affaires des municipalités de Londuimbali et de Mungo, tandis que celui de Caála, avec un total de six magistrats, sera responsable des affaires des municipalités de Chinjenje, Ecunha, Longonjo et Ucuma.

Joel Leonardo a indiqué que l'accès aux services de justice doit garantir aux citoyens la certitude et la sécurité juridique, car une fois leurs besoins seront satisfaits, ils compteront sur la protection de leurs droits.

Le juge président de la Cour suprême a également souligné que la réforme de la justice exigeait un travail de confiance et la satisfaction des attentes des demandeurs de services judiciaires, afin que leurs problèmes soient résolus rapidement, et que chaque fonctionnaire a la responsabilité de faire sa part pour atteindre cet objectif.

"Le tribunal assure la sécurité et garantit les droits des citoyens, de sorte que les juges ont la responsabilité d'accélérer le traitement des affaires, car cela coûte cher de rester plusieurs heures pour être assisté et voir son procès différé", a indiqué le magistrat, soulignant toutefois que la réforme de la justice et du droit exige de tous une responsabilité accrue.

Dans l'entre-temps, Joel Leonardo a pris bonne note des problèmes de cette région du pays, dont les opérateurs, malgré le manque de cadres et d'équipements modernes, doivent redoubler d'efforts pour éviter d'accumuler les affaires, tandis que les agents de diligence doivent respecter et collaborer avec les autorités traditionnelles pour mieux répondre à leurs besoins.

Dans le même acte, la gouverneure de la province de Huambo, Joana Lina, a souligné que la mise en service des tribunaux du district décongestionnerait le volume procédural précédemment envoyé exclusivement au tribunal provincial et rapprocherait les services judiciaires aux communautés, permettant ainsi au citoyen d'avoir davantage confiance en la justice tout en créant une culture juridique pour le citoyen.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.