Cote d'Ivoire: Clôture SARA 2019 - 238 milliards de CFA d'intentions d'investissement

4 Décembre 2019

Grande mobilisation. Succès indéniable. La 5ème édition du Salon international de l'agriculture et des ressources animales d'Abidjan aura répondu à toutes les attentes, tant au niveau de la participation, du partage d'expériences qu'en termes d'opportunités d'affaires et d'intentions d'investissement dans le secteur agricole.

« Nous avons pulvérisé tous les records depuis l'organisation du SARA en 1997. Et c'est l'édition qui a été la plus visitée par les plus jeunes qui représentent la relève de l'agriculture de demain », a dit d'emblée la commissaire générale du SARA, Condé-Touré Diénébou.

Ainsi, selon le bilan provisoire, cette édition a obtenu 238 milliards de FCFA contre 140 milliards pour 2017, au niveau des accords et conventions négociés en termes de contacts d'affaires et de réunions d'investissement.

Le SARA 2019 a enregistré une progression de 9,47% des exposants comparativement à 2017 et organisé 100 rencontres d'échanges, soit une hausse de 177,78%. Sur un objectif de 350 000 visiteurs, le bilan provisoire signale 360 000 visiteurs de tout âge.

En termes de participation des pays étrangers, 29 pays dont 17 de la CEDEAO ont pris part au salon contre 25 pays en 2017. 56 visites institutionnelles ont été organisées avec 4 556 participants contre 16 visites avec 1900 participants l'année précédente.

« Il est notable que les données provisoires nous autorisent à dire que la valeur numérique des exposants est en hausse de même que le nombre de visiteurs est allé crescendo tous les jours, imprimant au salon, une participation massive, à la dimension de l'intérêt qu'ils accordent au monde agricole », s'est félicité le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, indiquant que les résultats définitifs feront l'objet d'un rapport-bilan qui sera publié.

Face à ce succès « manifeste » du SARA 2019, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a félicité les organisateurs, en particulier le ministre Kobenan Adjoumani à qui, il a confié l'organisation du SARA 2021. « Adjoumani, prépare-toi à organiser le SARA 2021 », a-t-il lancé.

A en croire Amadou Gon Coulibaly, le succès du SARA contribuera à insuffler « un dynamisme nouveau pour la relance des productions animales et végétales ».

Il en veut pour preuve, les nombreuses opportunités présentées au cours du salon et l'engouement de la jeunesse pour le secteur agricole à travers les innovations numériques. « Tout cela est prometteur pour l'agriculture de Côte d'Ivoire », a-t-il souligné.

Au regard du thème « Agriculture intelligente et innovation technologiques : quelles perspectives pour l'agriculture africaine ? », Amadou Gon Coulibaly soutient que l'agriculture africaine est capable de relever le défi de la sécurité alimentaire.

« Le message d'espoir que nous devons retenir de ce salon est qu'il est possible de relever le défi de la sécurité alimentaire en Afrique. Il est possible à l'agriculture africaine de s'adapter aux changements climatiques, tout en ne nuisant pas à l'environnement.

Les innovations technologiques, à cet égard, sont de puissants outils que nous devons mettre à profit pour atteindre ce résultat », a-t-il indiqué.

Aussi a-t-il souhaité que l'agriculture ivoirienne sorte des sentiers battus afin de réussir le pari de l'agriculture durable et du maintien de la Côte d'Ivoire au rang de première puissance agricole au niveau de la sous région ouest africaine.

« L'agriculture ivoirienne doit s'engager résolument dans la voie de la modernisation, à travers la mécanisation, la maitrise des ressources en eaux et l'utilisation rationnels des intrants à haut rendement en ligne avec les Objectifs de Développement Durable », a-t-il dit, précisant que le gouvernement mettra un point d'honneur pour accélérer la transformation des matières premières sur place.

Pour sa première édition, le concours de Hackathon a été remporté par le projet BIO SAVE qui a remporté le meilleur prix de l'innovation numérique, le Prix Amadou Gon Coulibaly. Le projet BIO SAVE permet aux agriculteurs de produire leur propre engrais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.