Cote d'Ivoire: Région de la Bagoué - Jean-Claude Kouassi livre des ouvrages de plus de 470 millions FCFA

4 Décembre 2019

12 villages de la Bagoué commencent à ressentir les retombés de la modernisation du secteur minier. Les réalisations du comité de développement local minier (Cdlm) de la mine d'or de Sissengué, dans le département de Tengrela, ont été portées à la connaissance des populations.

Il s'agit de centres de santé, d'écoles, d'électrification villageoise et de pompes villageoises. Soit un investissement de plus de 470 millions de FCFA. C'est un ministre des Mines et de la Géologie heureux qui était sur le site le lundi dernier pour inaugurer tous ces ouvrages.

« L'amélioration de la contribution des mines au développement local est une des priorités du gouvernement du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Le gouvernement est déterminé à tout mettre en œuvre pour que les retombées de l'exploitation de notre sol et de notre sous-sol profitent, d'abord, à nos parents, eux qui ont accepté de céder leurs terres pour les besoins de cette industrie extractive », a indiqué Jean-Claude Kouassi.

Il a fait savoir qu'en moins d'un an, 470 millions FCFA ont été investis pour les populations de Tengrela, Sissengué, Kanakono, Zanikaha, M'bassoKabilé, BassoNafana, Tialaka, Papara, Tiongolo, Ziékoundougou, Gbéni et Doubasso .

Bien avant, Diomandé Cyril Ambroise, président du comité de développement local minier et, par ailleurs, préfet du département de Tengrela, s'est largement étendu sur le rôle et les missions assignés au comité.

Tandis que le porteparole des douze villages bénéficiaires, Traoré Négo, a salué l'initiative du gouvernement qui vise à freiner efficacement l'orpaillage clandestin tout en contribuant au développement local.

Autre temps fort de cette cérémonie : la remise d'attestation et de kits post-formation à 12 jeunes de Tengrela, formés aux métiers de la soudure.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.