Congo-Brazzaville: Cours FIFA - Les entraîneurs - Instructeurs congolais acquièrent de nouvelles connaissances

L'échange d'expériences avec l'instructeur Fifa, Michel Ritschard, a donné à la première vague des instructeurs congolais des connaissances devant leur permettre de relever le défi de la formation des jeunes entraîneurs sur le territoire national.

Le cours qui s'est déroulé du 25 au 30 novembre, au siège de la Fédération congolaise de football (Fécofoot), a été principalement axé sur la formation d'instructeurs, c'est-à-dire les formateurs d'entraîneurs. Il a permis aux participants de renforcer leurs connaissances dans le coaching d'équipe et le coaching de joueur. Ce cours a donné l'occasion aux instructeurs congolais de corriger les erreurs pédagogiques qu'ils commettaient souvent dans l'exercice de leur métier. « J'ai terminé ma mission d'une semaine de ce cours avec une grande satisfaction de l'engagement des participants, de leur intérêt à la formation, de leur travail pratique et théorique. Nous avons pu corriger les erreurs pédagogiques que les entraîneurs faisaient encore », a commenté, au terme de la formation, Michel Ritschard.

Durant une semaine, ils ont été, entre autres, enseignés sur le football d'aujourd'hui, le modèle d'un projet de jeu, la différence entre coach et instructeur, le coaching d'entraînement, le modèle d'entraînement intégré, le jeu défensif et offensif , la phase de transition (défense-attaque-défense) et le dosage d'entraînement et récupération... L'instructeur de la Fédération internationale de football association (Fifa) a, en effet, partagé sa riche expérience, son savoir et savoir-faire en tant qu'homme et en tant que spécialiste à ses apprenants. Le privilège d'avoir reçu de nouvelles connaissances, a reconnu le directeur technique national de la Fécofoot, Gaston Tsangana, place les instructeurs congolais face à un nouveau défi : celui de transmettre les connaissances à ceux qui en ont besoin.

L'instructeur de la Fifa a félicité la Fécofoot pour son orientation consacrée à la formation, lui demandant de créer les conditions pour maintenir les entraîneurs dans la formation. Il a, en outre, suggéré à la Fécofoot de multiplier des cours internes à ceux qui ont l'envie d'apprendre.

Le président de la Fécofoot, qui attend beaucoup de cette première vague, s'est dit prêt à créer les conditions pour aider les instructeurs formés à partager leur expérience, surtout dans les départements où le besoin se fait souvent sentir. « Nous attacherons beaucoup d'importance à cette première vague d'instructeurs. Maintenant que la balle est de votre côté, nous attendons de vous le travail sur le terrain. Il s'agit de partager ces connaissances. Nous avons dans les départements beaucoup de difficultés. Il y a des jeunes volontaires qui sont dans ces lieux qui n'ont pas la connaissance. Vous devez faire des programmes pour des descentes sur le terrain afin de partager ces connaissances », a déclaré Jean Guy Blaise Mayolas.

Les apprenants, dont tous les espoirs reposent sur eux, ont promis de relever le défi. « Les connaissances reçues seront capitalisées afin de nous permettre de contribuer au développement du football congolais, pour ne pas dire africain. C'est aussi une grande richesse que vous nous léguez. Nous allons en faire bon usage pour la suite de notre carrière », ont-ils assuré.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.