Tunisie: Ksar Ghilane - Hédi Bedoui, métier à part, vie à part

Ksar Ghilane (Kébili) — Oussama Bouchiba)- "Quand j'étais célibataire je passais près de 9 mois dans le désert, aujourd'hui je ne reste que 3 mois, loin de ma famille, c'est l'exigence du métier," raconte, avec un grand sourire aux lèvres, Hédi Bedoui, berger de dromadaires.

"Mon travail c'est un métier à part, poursuit-il, surtout que ma tâche réside en un déplacement continu, suivant les saisons et les besoins du troupeau, toujours en quête d'un pâturage qui se raréfie d'une année à l'autre".

Âgé de 33 ans, il est aujourd'hui père d'un bébé de 4 mois, qu'il espère nourrir au lait de chamelle. Originaire de Douz (gouvernorat de Kébili), il prend soin de son troupeau, tel un père de famille, en attendant un retour proche près des siens.

Vêtu d'une blouse, coiffé d'un chèche blanchâtre, signe de fierté pour les habitants du sud tunisien et seule protection contre les rayons du soleil, il tient jalousement entre ses mains, une "Makhla", sac contenant sa "fortune" : bouteille d'eau et quelques dattes.

Tout en racontant son quotidien, il ne perd pas de vue son troupeau.

"Ma journée commence dès l'aube, jusqu'au coucher du soleil. Les chameaux ont besoin de pâturage et peu d'eau, mais beaucoup de soin", dit-il avec passion.

L'élevage camelin constitue une vocation pour les habitants du désert. Pour Hédi c'est un amour paternel.

En quelques minutes, les dromadaires ont pris allègrement leur dose d'eau et commencent à s'éloigner les uns derrière les autres, en direction de leur "refuge" pour la nuit.

Hédi les observe, bâton à la main. Il n'a plus le temps de nous raconter la suite de son histoire, il se contente d'un salut évasif pour rejoindre son troupeau, sa "famille".

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.