Congo-Brazzaville: Défense nationale - La région de gendarmerie des Plateaux dotée d'une place d'armes

L'inauguration de l'espace a eu lieu, le 29 novembre derniers, sous le patronage du commandant en second, chef d'état-major de la gendarmerie, le colonel Bellarmin Ndongui, représentant le commandant de la gendarmerie nationale. Il avait à ses côtés les autorités préfectorales, administratives et de la force publique.

Née en 2013 sous les cendres de la compagnie de gendarmerie territoriale de Djambala, la région de gendarmerie des Plateaux a enfin sa place d'armes. Il aura fallu treize mois des travaux pour que celle-ci, érigée dans la caserne du commandement à Djambala, chef-lieu du département des Plateaux, voit le jour.

Lancés en octobre 2018 par le colonel Bède Florentin Mbika, commandant la région de gendarmerie des Plateaux (quatre mois après sa prise de fonction), les travaux de cet espace ont consisté, en plus de l'érection de la place d'armes proprement dite, à la réhabilitation du circuit électrique, au rafraîchissement de la peinture de la caserne, à la pose de l'enseigne de la région et d'un panneau qui renseigne les visiteurs sur les lieux et place de la caserne.

Dans son adresse, le colonel Mbika, paraphrasant le ministre de la Défense à l'occasion du 58e anniversaire des Forces armées congolaises et de la gendarmerie nationale, a rappelé que les gendarmes ont souscrit leur engagement au service de la nation, en ayant à cœur, en toute circonstance, les notions de discipline, de loyauté et de sacrifice. L'exercice de cet engagement s'est parfois traduit par le sacrifice de la vie pour certains de leurs camarades. C'est là que le respect des citoyens et la considération de la Nation s'expriment comme devoir pour reconnaître leur courage et saluer leur mémoire, a-t-il dit. D'autres ont été blessés et porteront durablement les marques de cet engagement, a-t-il signifié.

« Je mesure leurs difficultés et leurs peines au quotidien. Pour cela, ils peuvent compter sur toute notre solidarité et la détermination du commandement à travailler méthodiquement à la prise en charge de leur handicap. La fraternité d'armes le commande. Cette évocation a été faite pour rappeler le souvenir du colonel-commissaire Christophe Ntsoumou, directeur financier de la gendarmerie, mort par accident de voie publique, le 2 juin 2015 à Kaon, dans la sous-préfecture de Djambala, dont le nom a été donné en baptême à cette place d'armes », a indiqué le commandant de région de gendarmerie des Plateaux.

La mémoire du commissaire-colonel Christophe Ntsoumou honorée

Après l'hymne national qui a marqué la fin de la levée des couleurs, le colonel Richard Ngassiky, directeur de cabinet du commandant de la gendarmerie nationale, a rendu publique la déclaration dans laquelle ce dernier salue l'initiative des gendarmes du département des Plateaux. Il s'est associé à l'esprit qui les anime pour porter son accord et son intérêt à cette initiative...

Le colonel Richard Ngassiky les a ensuite félicités pour avoir choisi d'honorer la mémoire d'un illustre officier, le commissaire-colonel Christophe Ntsoumou, qui a été le directeur des services financiers et l'un de ses proches collaborateurs, décédé sur la route de Djambala et qui repose dans l'éternité sur sa terre natale, à quelques kilomètres de là !

« Je vous félicite pour ce geste et je m'incline devant la mémoire de cet officier tragiquement disparu à la fleur de l'âge, et réitère à sa famille biologique le souvenir et la solidarité de tous les personnels de la gendarmerie nationale. Dans notre métier, le baptême d'un lieu est un geste fort, qui marque la reconnaissance de la partie, l'éternité des actes méritoires et le lien vivifiant entre les vivants et les morts pour la patrie. Soyez dignes de cet héritage ! », a-t-il déclaré.

La cérémonie a pris fin par des félicitations et témoignages de satisfaction adressés par le commandant de la gendarmerie nationale, à quelques sous-officiers méritants pour faits exceptionnels et bonne manière de servir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.