Congo-Kinshasa: [«Grandes révélations controversées» à l'Assemblée Nationale] AFDC-A - Modeste Bahati indexé !

Depuis quelques jours sur la toile, un document contenant de grandes révélations circule au vu de tous et il est attribué au regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC-A), aile Front Commun pour le Congo (FCC), que dirige Néné Nkulu Ilunga.

Dans ce document, il est question du «débauchage» des membres de ce même regroupement politique évoluant aux côtés du Sénateur Modeste Bahati. Il serait, semble-t-il, dans le lot des documents transmis au bureau de l'Assemblée nationale. Après vérification, le bureau ne l'a jamais reçu, affirme Rachidi Bukanga, Rapporteur de l'AFDC-A. "C'est un faux et nous déplorons le fait que nos amis puissent utiliser le faux qui constitue une infraction dans le droit congolais", a-t-il déclaré ce mercredi 4 décembre au cours d'une interview avec la presse locale.

Pour Rachidi Bukanga qui s'est exprimé au nom de l'ensemble du regroupement, "cela ne nous étonne pas tellement parce que nous connaissons les techniques du Professeur Modeste Bahati. Il fait sa politique de victimisation et de manipulation mais cette fois, il est tombé dans une infraction et nous allons confirmer notre plainte pour qu'il puisse nous expliquer où est-ce qu'il a tiré ce document là. Il va nous présenter les originaux".

Certains acolytes de l'ancien Ministre du Plan affirment qu'il s'agissait, en fait, d'un document «secret», qui s'est glissé dans les fardes remises aux députés nationaux membres de la Commission Politique, Administrative et Juridique (PAJ) de l'Assemblée Nationale, en prévision de l'examen du dossier du dédoublement de l'AFDC-A.

Aucun doute pour le camp de Néné Nkulu, ce document est indiscutablement un faux. "Nous avons été surpris désagréablement comme tout le monde, quand nous avons vu sur les réseaux sociaux, un document sans entête, paraphe, ni cachet, avec des grandes révélations mensongères. Et parce que nous avons regardé l'origine même de ce document, nous avons essayé de le retracer, selon les personnes qui l'ont rendu public", soutiennent-ils.

"Nous ne voulons pas de fuite en avant", lance Rachidi Bukanga. "Nous déplorons parce que les noms des autorités ont été cités derrière ce faux document. Ce sont des faits très graves et nous allons demander des explications au Sénateurs Bahati. Notre plainte sera confirmée pour que le Sénat puisse lever ses immunités et qu'il puisse répondre de ses actes".

Cependant, en ce qui concerne l'affaire de dédoublement de l'AFDC-A que le Vice-premier ministre en charge de l'Intérieur avait «tranché» récemment, pour ce regroupement politique du FCC, il s'agit simplement d'un avis que le Secrétariat à l'Intérieur chargé des partis politiques a émis. "Nous attendons lorsque le dossier sera fixé. La justice n'a même pas commencé à instruire le dossier comme beaucoup le disent. Après cela, nous saurons avec les arguments que tout le monde va présenter, qui a vraiment droit et qui ne l'a pas".

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.