Afrique de l'Ouest: Les ministres s'entendent sur l'essentiel

5 Décembre 2019

Le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, a ouvert jeudi à Lomé les travaux de la 15e session ministérielle du Conseil de l'Entente. Il avait à ses côté Patrice Kwamé, le secrétaire exécutif.

Cette organisation régionale, actuellement présidée par Faure Gnassingbé, regroupe le Togo, le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et le Niger.

Créé en 1959, elle est la doyenne des institutions sous régionales ouest-africaines.

A l'initiative de Felix Houphouët Boigny (Côte d'Ivoire) et de Gnassingbé Eyadema (Togo) elle ambitionnait de rassembler dans un même espace politique et économique plusieurs Etats de la région.

Inactif pendant de longues années, le Conseil de l'Entente a entrepris de se relancer avec plusieurs projets dans l'électrification, l'assainissement et la formation d'experts en infrastructures routières et ferroviaires.

La Banque africaine de développement (BAD) s'est engagée à aider l'organisation en lui accordant un financement de 5 milliards de Fcfa.

Au Togo, le Conseil finance la fourniture de kits solaires individuels dans 14 villages de la région des Savanes afin de raccorder 1000 foyers à l'électricité.

Cette session va notamment se pencher sur le budget programme 2020-2022 et sur les projets en cours en faveur des pays membres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.