Algérie: Organisation territoriale - le projet de loi réalisera le développement durable dans le Sud

Alger — Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a déclaré, mercredi à Alger, que le projet de loi complétant et modifiant la loi N 84-09 du 4 février 1984 relatif à l'organisation territoriale du pays portant création de dix nouvelles wilayas dans le sud, qualifié de "très important", contribuera à la prise en charge des préoccupations de la population et à la réalisation du développement durable dans ces régions qui recèlent de grands atouts.

Répondant aux interrogations des membres du Conseil de la nation, lors d'une plénière consacrée au débat du projet de loi, le ministre a souligné que ce "projet de loi, élaboré selon une méthode scientifique et technique, conformément aux normes internationales, a abouti à des résultats positifs qui contribueront à la promotion de 10 circonscriptions administratives du Sud au rang de wilayas de pleines prérogatives".

M. Dahmoune a rappelé "les instructions données aux bureaux d'études relevant du ministère de l'Intérieur pour effectuer des études prospectives et scientifiques d'aménagement et de développement des régions du Sud, particulièrement dans les régions frontalières et promouvoir 10 wilayas déléguées, créées en 2015, en wilayas à part entière".

Dans ce contexte, le ministre a mis l'accent sur l'impératif "d'accorder aux régions frontalières la priorité pour réaliser le développement, prendre en charge les préoccupations de la population et relever les défis économiques et sécuritaires".

Soulignant l'importance d'élaborer ses études avec l'association de tous les acteurs et experts, dans un cadre démocratique participatif, pour cristalliser une vision globale sur la manière de développer les zones du Sud et frontalières, en vue de faire face aux défis actuels que connaissent ces régions et de les ériger en centres de rayonnement au niveau national et pour les pays voisins, dans l'objectif de renforcer la coopération, notamment en matière d'échange commercial et économique".

Par ailleurs, le ministre a rappelé la poursuite de "l'élaboration d'autres études en vue de cristalliser une vision prospective au profit des régions des Hauts-Plateaux, notamment pour réaliser le développement dans les 44 nouvelles wilayas déléguées", mettant l'accent sur l'importance de "définir les priorités, renforcer la décentralisation de la décision et consolider le rôle des collectivités locales".

Après avoir mis l'accent sur la nécessité d'"attribuer davantage de prérogatives aux communes", il a précisé que "celles-ci ont mis en place une nouvelle application pour informer tous les acteurs des projets proposés à l'examen et l'enrichissement, afin de les concrétiser sur le terrain".

Des études sur les régions du Nord, a-t-il ajouté, seront élaborées en vue de prendre en charge les différentes préoccupations des habitants, ainsi que d'autres concernant l'aménagement et le développement du littoral et des régions montagneuses, en prenant en considération les équilibres budgétaires de l'Etat".

Projet de promotion de 10 circonscriptions administratives, "un pas courageux" et "un défi historique"

Lors de la présentation du projet de loi complétant et modifiant la loi n 84-09 du 4 février 1984 relative à l'organisation territoriale du pays devant les membres du Conseil de la Nation, le ministre de l'Intérieur avait qualifié la décision de promouvoir, en wilayas à part entière, dix (10) circonscriptions administratives du Sud de "défi historique" dans une conjoncture "décisive".

Il a ajouté, à ce propos, que ce pas "courageux" intervient dans la conjoncture "sensible" que traverse l'Algérie, marquée par "la maturité et le civisme" des citoyens qui expriment, à chaque occasion, leur volonté d'édifier le pays et de lui permettre d'aller de l'avant.

Il a souligné, dans ce contexte, que l'expérience de ces circonscriptions avait été "positive" dans le sens où elle a permis "un essor" dans le Sud notamment en termes d'infrastructures et d'aménagement urbain de plusieurs villes.

Ainsi, le ministre avait exhorté les membres du Conseil de la nation à adopter ce projet de loi, qui permettra de franchir "un grand pas" dans le Plan d'action du Gouvernement, en attendant, a-t-il dit, la concrétisation des autres axes notamment ceux relatifs aux wilayas des Hauts Plateaux.

Présentant, de son côté, le rapport préliminaire sur ce projet, la Commission des affaires juridiques, administratives, des droits de l'homme, de la réglementation locale, de l'aménagement du territoire et du découpage territorial du Conseil de la nation, a indiqué que ce dernier visait à "garantir une prise en charge optimale des revendications des citoyens de ces régions et à renforcer leur participation à la gestion de leurs affaires, outre l'accompagnement des Pouvoirs publics dans la dynamique de développement local". Le même projet répond, selon la Commission, aux véritables besoins du Grand Sud ayant souffert de l'éloignement entre les communes et les chefs-lieux de wilayas.

"L'actualisation du cadre juridique relatif à l'organisation territoriale du pays est désormais nécessaire pour permettre à chaque citoyen de ces régions de tirer profit du développement et de la prospérité, assurer l'équilibre entre toutes les régions du pays, relancer le développement économique et créer des postes d'emploi permanents", a encore estimé la même commission.

Les membres du Conseil ont salué, lors de leurs interventions, ce projet de loi qui contribuera, sans aucun doute, au "développement de ces régions, à la garantie de l'équilibre régional et à la création de la richesse et de postes d'emploi".

Il ont souligné, dans ce sillage, l'impératif d'"attribuer de larges prérogatives à ces wilayas à travers de la création de nouvelles communes, l'amélioration de leur situation économique et la prise en charge des préoccupations des citoyens, en préservant leur caractère urbain et en y renforçant la formation et l'investissement dans tous les domaines".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.