Togo: Noagbéwonou a découvert les causes

5 Décembre 2019

Il est depuis le 5 Novembre dernier, le premier responsable du SIACCTO (Syndicat Indépendant des Acheteurs de Café et Cacao), dont le bureau national a été officiellement installé mardi dernier à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé) par Noël Koutéra Bataka (ministre en charge de l'agriculture). Lui c'est bien Yaovi Noagbéwonou.

Pour l'homme qui a décidé d'œuvrer, ensemble avec les membres de son bureau, à la promotion des bonnes pratiques de commercialisation du café et du cacao au Togo, il était indispensable de diagnostiquer les différents problèmes auxquels ces deux filières sont confrontées.

De l'analyse de situation faite par M. Noagbéwonou, on en retient que « si le sous-secteur du café et cacao connait des rendements en baisse depuis quelques années, l'une des raisons est le vieillissement des plantations et aussi des producteurs ».

Dès lors, il a invité ses pairs acheteurs de café et cacao, à contribuer à la bonne gestion de leur structure commune, qu'est le SIACCTO.

Une invitation qui visiblement va dans la droite ligne des conseils prodigués par le ministre Bataka qui procédait à l'installation du bureau national du SIACCTO.

« Le plus fort, c'est celui sert les autres. Vous n'exercerez votre force que dans l'humilité, en se mettant aux services des autres et en ayant la capacité à unir et à rassembler.

Tant que vous n'aurez pas l'humilité, tant que vous ne travaillez pas dans l'union, vous ne rassembler pas, vous ne fédérer... , les dissensions qui ont été créées vont perdurer », ce fut d'après nos confrères de Savoirnews, le message qu'il avait adressé à Noagbéwonou et les membres du bureau national de ce syndicat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.