Sénégal: Ziguinchor - Une attaque terroriste maitrisée au cours d'un exercice de simulation

Ziguinchor — Le dispositif sécuritaire anti-terroriste en œuvre dans la zone sud Sénégal a été testé jeudi avec succès à l'épreuve d'une attaque terroriste simulée que les forces de défense et de sécurité des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor ont finalement réussi à enrayer, a constaté l'APS.

Aux alentours de 15 heures, le centre-ville de Ziguinchor était déjà bouclé. Le plan de circulation complètement chamboulé.

Des éléments des forces de défense et de sécurité meublaient les artères de la ville, alors que les manœuvres des "pick-up" et autres véhicules de sécurité suscitaient la curiosité chez les populations.

Un escadron de la gendarmerie, un peloton blindé, puis un autre peloton d'intervention de la GIGN basé à Cap-Skrring, des patrouilles vedettes qui ceinturent la mer par pirogues, beaucoup de bruits de bottes, du mouvement, des tirs, des cris, des victimes par terre, une prise d'otage vite maitrisée et quatre terroristes arrêtés, sans compter des éléments de la police judiciaire à l'œuvre dans une scène de crime.

C'est là le film d'un exercice de simulation qui vise à tester le dispositif de lutte anti-terroriste dans la zone sud.

"L'opération a été vite maitrisée en une heure et demi. Notre dispositif de lutte contre le terrorisme a été bien mis en branle. Il est bien testé. Nous avons mis à l'épreuve nos forces de défense.

Elles sont très réactives", s'est félicité le colonel Amadou Ousmane Ba, commandant de la Légion sud de la gendarmerie nationale.

"Nous avons reçu une alerte faisant état d'une prise d'otage et d'une attaque terroriste au niveau du port de Ziguinchor.

Nous avons saisi le gouverneur de région qui supervise les opérations avant de mettre en place un dispositif pour arrêter la tuerie et maitriser les terroristes", a expliqué colonel Ba, chef des opérations dans cet exercice particulier.

Cette opération s'inscrit dans le cadre d'un séminaire sur les enjeux de la sécurité dans la zone sud.

Elle vise à tester la coordination dans la gestion d'une attaque terroriste, selon le commissaire de police principal Mamadou Tendeng, chef de la Division opération du cadre interministériel de coordination des opérations de lutte anti-terroriste.

Les comités régionaux de coordination des opérations (CRCO) des trois régions de la Casamance (Sédhiou, Kolda et Ziguinchor) ont été impliqués dans l'opération.

"Nous avons mis en place un dispositif sécuritaire qui vise à prévenir et à lutter contre le terrorisme. Cet exercice a permis de tester la capacité de réaction de nos forces de défenses et de sécurité en cas d'attaque terroriste.

Il sert aussi à tester leur inter-opérationnalité dans le cadre d'une synergie qui englobe tous les corps de défense et de sécurité", a souligné le gouverneur de Ziguinchor Guédj Diouf.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.