Cote d'Ivoire: Un ballonnet pour réduire les décès post-accouchement

Afin de faire face au taux élevé de décès dûs aux hémorragies liées à l'accouchement (36 %), le gouvernement, avec l'appui de ses partenaires, a instauré depuis 2017 l'utilisation du ballonnet intra-utérin ou kit UBT. Un dispositif qui permet de bloquer les saignements après l'accouchement.

Véronique Yao, 30 ans, résidant à Yopougon (Abidjan), se réjouit d'avoir pu bénéficier de la pose d'un ballonnet intra-utérin, suite à son accouchement.

« Je perdais beaucoup de sang, j'ai failli mourir. Le médecin a utilisé le kit UBT. Grâce à cela, je suis encore en vie et je peux m'occuper de mes enfants ».

Selon le Docteur Mémoé Dosso, gynécologue à Bondoukou (Nord Est), le kit est facile à installer et est très efficace pour lutter contre les hémorragies : « Au bout de 24 heures après son installation, sauf autre complication, la vie de la patiente est sauvée ».

Le dispositif peu coûteux a déjà été introduit dans 96 % des centres de santé publics, avec le soutien de l'UNICEF.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.