Togo: La jeunesse togolaise au rendez-vous des opportunités et du développement

5 Décembre 2019

La 2ème édition du Mois de la diaspora africaine constructive a ouvert ses portes ce Jeudi 05 Décembre 2019 à Lomé. Ce fut au cours d'une cérémonie qui a connu la participation de Togolais mais aussi d'Africains d'autres pays qui sont issus de la diaspora et partagent des idéaux d'une reconstruction de l'Afrique avec la jeunesse.

Rendez-vous des africains de la diaspora, dont leur apport financier annuel est estimée à 65 millions de dollars de transferts vers le continent africain, cette deuxième édition fait suite à une première édition l'année dernière qui, d'après les responsables du CJD (Collectif des Jeunes pour le Développement), structure organisatrice, a été une réussite.

Donnant le top départ de ce mois de la diaspora dont les activités se poursuivent aujourd'hui et demain, Robert Bakaï, Directeur de cabinet du ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, représentant son ministre, s'est réjoui de cette initiative qui se répète et qui d'après lui, « s'inscrit dans la droite ligne du développement inclusif prôné par le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé et son gouvernement ».

Annoncée dans les interventions du Maire de la Commune d'Agoè-Nyivé 1, Akouété Kovi Adabounou, alternativement pièce maitresse du CJD, et aussi de celui qui sera son premier responsable, Moise Tchando Kérékou, ancien ambassadeur du Bénin en Turquie, la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) n'a échappé aux appréciations du représentant du gouvernement.

Pour M. Bakaï, « la MSO en gestation sera un centre d'incubation de la jeunesse ». Pour ce qui est de cette édition du Mois de la Diaspora africaine constructive, il a invité la jeunesse qui a massivement fait le déplacement du site qui abrite une partie des festivités « à suivre » religieusement les échanges pour en tirer meilleur profit mais aussi étoffer leur carnet.

Il n'a pas manqué d'adresser ses félicitations au nouveau Maire d'Agoè-Nyivé 1, pour avoir accepté y mettre pleinement du sien pour la réussite de cette messe de la diaspora africaine.

Des explications de M. Kérékou, en terme d'innovation pour cette édition, s'agit pour eux de Deux projet en Un avec la construction de la MSO et l'initiative de la création d'un Fonds de solidarité et d'investissement de la diaspora.

Pour celui-là qui pilotera cette Maison du Savoir et des Opportunités, cette dernière se veut « une entité qui accompagne les Etats dans la mise en œuvre de leur projets d'investissement » et aussi, « une structure d'accompagnement des jeunes dans l'éclosion de leurs idées ».

Bref d'après Moise Tchando Kérékou, il s'agira d'une « maison de référence pour la diaspora mais aussi pour les jeunes porteurs de projets ». Pour l'initiative, a annoncé ce dernier, « le Maire d'Agoè-Nyivé 1 mettra à disposition un hectare pour la construction ».

Et donc, lui en tant que Directeur de cet espace aura à mettre en place « un cadre sympathique et attractif pour permettre aux jeunes qui ont de la personnalité et qui veulent travailler pour l'éclosion de leurs idées, un cadre où ils seront également formés ».

Il y voir déjà « une nouvelle aurore qui s'embrase et qui permettra aux jeunes de rompre avec la fatalité ».

Le CJD compte entre autres sur les partenaires que sont Croissance Peace, BBI, et Start up World, pour la réussite d'un tel projet (La MSO et le Fonds de solidarité et d'investissement de la diaspora) salué par les participants, têtes couronnées et autres personnalités qui ont assisté à ce lancement du mois de la Diaspora africaine constructive.

Pour rappel, la première édition a été marquée par la mise en route de la SAIGE (Société africaine d'investissement et de Gestion des Entreprises).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.