Sénégal: Les pêcheurs sénégalais assurés d'opérer "sereinement en zone mauritanienne", selon Alioune Ndoye

Saint-Louis — Les pêcheurs sénégalais sont assurés de pouvoir reprendre sereinement leurs activités en zone mauritanienne, après des discussions ayant permis aux autorités compétentes des deux côtés "d'aplanir" les problèmes en suspens, a indiqué jeudi le ministre sénégalais de la Pêche et de l'Economie maritime, Alioune Ndoye.

M. Ndoye, s'exprimant lors d'une rencontre avec les organisations de pêcheurs et mareyeurs de Saint-Louis, a informé s'être rendu du 2 au 3 décembre dernier, en Mauritanie, pour rencontrer les plus hautes autorités mauritaniennes, particulièrement son homologue, "pour échanger avec ses services afin d'aplanir les difficultés, mais aussi prolonger le protocole d'accord pour une année à nouveau".

Selon Alioune Ndoye, cette rencontre a permis à la partie sénégalaise d'obtenir "l'annulation" du payement du troisième trimestre rattaché à la licence de pêche dont bénéficie le Sénégal.

Il a été aussi question durant cette rencontre "d'annuler les amendes établies, sauf les amendes liées au type de pêche interdite dans la zone mauritanienne", a souligné Alioune Ndoye.

La Mauritanie "est pays souverain, avec ses propres lois et politiques. Il n'est pas envisageable de ne pas respecter ces lois et règlement par la partie sénégalaise", a-t-il déclaré.

Il a invité, dans ce cadre, les autorités locales à veiller à ce que les conditions du protocole d'accord entre les deux parties soient "bien matérialisées", notamment le point concernant "le débarquement des captures" sur le site de Ndiago.

Selon lui, les autorités mauritaniennes "n'ont qu'un seul objectif, la gestion durable des ressources halieutiques", une préoccupation du gouvernement sénégalais également.

Il rappelle que le quota autorisé dans les accords pour la licence de pêche est aujourd'hui de 50.000 tonnes à payer, mais avec "une obligation" de débarquer les 2% en Mauritanie.

"Le Sénégal est le seul pays qui bénéficie de la dérogation pour ne pas subir le débarquement forcé de toutes ses captures au niveau du territoire mauritanien", a signalé le ministre sénégalais de la Pêche et de l'Economie maritime.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.