Sénégal: L'ENOA en chantier pour sa "montée en puissance" (responsable)

Thiès — L'Ecole nationale des officiers d'active (ENOA) est en chantier, avec la construction en cours de plusieurs bâtiments, en perspective de sa "montée en puissance", pour renforcer ses capacités d'accueil, a indiqué, jeudi, son commandant, David Diawara.

"L'ENOA a formé près de 1.000 officiers depuis son ouverture en 1981, c'est pourquoi le commandement a décidé de [la] réhabiliter pour assurer sa montée en puissance", a dit le colonel Diawara.

Il s'adressait à la presse en marge d'une cérémonie de présentation au drapeau de la 39-ème promotion de l'école militaire, composée de 46 Sénégalais et 17 ressortissants de 13 pays amis africains. Ce rite marque la fin de l'initiation aux traditions de l'institution.

L'objectif de ces travaux en cours, est de "recevoir à l'ENOA tous les officiers formés au Sénégal", a dit le responsable de l'école, ajoutant que les autorités ont accepté de mettre des "moyens assez conséquents" pour sa revalorisation.

Ces actions devraient permettre de dérouler la formation militaire "dans des conditions optimales", pour que le visage de l'ENOA soit à la hauteur de son "rayonnement" sur le continent, a-t-il déclaré.

"Souvent les pays amis nous demandaient de leur former trois à quatre officiers, mais notre capacité d'accueil ne le permettait pas", a rappelé le colonel Diawara.

Il annonce que l'ENOA pourra satisfaire "toutes les demandes de formation" que lui soumettra le commandement, quand tous les bâtiments seront réceptionnés.

Depuis sa création, l'ENOA a formé 988 officiers, dont 633 Sénégalais et 355 ressortissants d'autres pays africains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.