Sénégal: Plus de 4.000 "agents de police" mobilisés pour surveiller les zones touristiques

Dakar — Plus de 4.000 "agents de police" ont été mis à la disposition du ministère du Tourisme et des Transports aériens pour veiller à la sécurité des zones touristiques, a-t-on appris jeudi auprès de l'Assemblée nationale.

"Concernant la question de la sécurité des plages, [le ministre] a annoncé que le commissariat chargé de la sécurité touristique a mis à la disposition de son [ministère] plus de 4.000 agents de police", annonce un rapport élaboré par la commission parlementaire chargée des finances, en prélude de l'examen du budget de ce ministère pour 2020.

Selon le document, les "agents de police" mis à la disposition de ce département ministériel "ont pour mission d'assurer la sécurité des plages" et d'autres zones touristiques dont le lac Rose.

Sur ce plan, le ministre assurant la tutelle du secteur touristique a reconnu qu"'il y a encore du travail à faire, notamment dans les sites touristiques comme Saly-Portudal (ouest) et Cap-Skirring (sud)".

Par ailleurs, le Sénégal a un "objectif global" de faire visiter son territoire à trois millions de touristes par an, à partir de 2023, rappelle le rapport remis aux journalistes à l'occasion de l'examen, par les députés, du budget du ministère du Tourisme et des Transports.

"Concernant les perspectives, le ministre [Alioune Sarr] a annoncé que l'objectif global de la politique de son département est d'atteindre le cap de trois millions de touristes par an, à partir de 2023", est-il écrit dans le texte.

Selon le texte, le ministère du Tourisme et des Transports veut faire de Dakar un "hub aérien sous-régional, avec un trafic devant passer de cinq millions de passagers en 2023 à 10 millions de passagers en 2035".

Alioune Sarr a également dit aux membres de la commission parlementaire chargée des finances que son ministère est en train de travailler à un projet de loi portant sur une "taxe spéciale touristique, qui va passer de 1.000 à 2.000 francs CFA".

Selon le rapport, les ressources à tirer de cette taxe seront octroyées à "la sécurité touristique" et à la formation professionnelle.

Le budget prévu par le gouvernement pour le ministère du Tourisme et des Transports aériens, pour l'exercice budgétaire 2020, s'élève à 21.712.271.120 francs CFA.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.