Sénégal: Thiès - La 39-ème promotion de l'ENOA initiée aux traditions de l'école militaire

Thiès — Les 63 élèves-officiers sénégalais et d'autres pays africains de la 39-ème promotion de l'Ecole nationale des officiers d'active (ENOA) de Thiès ont pris part, jeudi, à la présentation au drapeau, un rite marquant la fin de l'initiation aux traditions de l'école, dans le cadre d'une formation militaire de deux ans, a constaté l'APS.

"La présentation au drapeau marque la fin de l'initiation aux traditions de l'école qui constituent le socle de la formation des élèves-officiers et le cordon ombilical entre les jeunes et les anciens", a indiqué le colonel David Diawara, commandant l'ENOA, lors d'une cérémonie dans l'enceinte de l'école.

Cette cérémonie ancrée dans les traditions de l'école militaire a eu lieu dans la mythique cour de la devise, un "sanctuaire inaccessible", où les élèves ne sont pas admis, avant d'avoir participé à ce rituel.

Des responsables des forces de défense et de sécurité, dont notamment le commandant de la zone militaire numéro 7, le colonel Maguette Ndiaye, et des proches des élèves-officiers y étaient présents.

Entrée à l'ENOA depuis le 9 septembre dernier à l'issue d'un concours "très sélectif", cette promotion est composée de 46 élèves-officiers sénégalais et 17 ressortissants de 13 pays amis, a précisé le colonel David Diawara, commandant de l'école.

Les nouveaux élèves officiers d'active (EOA), d'une moyenne d'âge de 28 ans, ont jusque-là suivi l'initiation aux traditions de l'Ecole et la formation initiale du combattant.

Il s'est agi de leur inculquer les rudiments de l'éducation militaire et renforcer leurs capacités à surmonter les défis qui jalonneront leur carrière. Une sorte de "case de l'homme", où ils se sont imprégnés des valeurs de respect de l'ancien, d'humilité, de don de soi.

Il a salué "l'humilité, l'abnégation et le sens du dépassement de soi, la rigueur" dont ils ont fait montre face aux exigences de la formation durant cette phase déterminante de la vie de l'école. Ce qui leur a valu d'être présentés au drapeau.

Le drapeau de l'ENOA "représente aussi celui de toute une armée et de toute une nation", a-t-il fait valoir. "Vous avez désormais le devoir et l'obligation de le défendre en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance, au prix de votre vie", leur a-t-il encore lancé, de manière solennelle.

La symbolique du drapeau national, de ses couleurs, leur a été expliquée. Tout comme les inscriptions qu'il porte, à savoir la devise du pays (un peuple, un but, une foi) ; celle de l'Ecole "xel" (l'intelligence), "jom" (le sens de l'honneur), "fit" (le courage) et enfin celle de l'armée "On nous tue, on ne nous déshonore pas".

A partir de lundi, les EOA vont démarrer la phase équipe, annonce le responsable de l'Ecole, précisant que jusqu'ici, il s'agissait d'une "mise à l'ambiance" dans le cadre d'une formation devant durer deux ans.

Edgar Nzengui, élève-officier du Gabon, s'est dit honoré d'être reçu à l'ENOA, s'engageant à "aller jusqu'au bout pour ne pas décevoir les autorités" du pays qu'il représente.

Le Bénin, le Burkina Fao, le Cameroun, le Cap-Vert, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, et le Togo sont représentés dans cette promotion de futurs officiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.