Burkina Faso: Lutte contre la corruption - Une nuit pour la transparence de la chose publique

5 Décembre 2019

L'Autorité supérieure de contrôle d'État et de Lutte contre la corruption (ASCE/LC) a organisé la 1re édition de la nuit de l'anti-corruption sous le thème : «Responsabilité individuelle et collective dans la lutte contre la corruption au Burkina Faso», le mercredi 4 décembre 2019 à Ouagadougou, sous la présidence du chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

L'Autorité supérieure de contrôle d'État et de Lutte contre la corruption (ASCE/LC) multiplie les initiatives pour venir à bout de la mauvaise gestion des deniers publics.

A cet effet, elle organisé la 1re édition de la nuit de l'anti-corruption, le mercredi 4 décembre 2019 à Ouagadougou.

Placée sous le thème «Responsabilité individuelle et collective dans la lutte contre la corruption au Burkina Faso», elle a été présidée par le chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Tour à tour, les autorités coutumières ont livré leurs témoignages et condamné le phénomène de la corruption. A leur suite, les élèves de l'école primaire «Kinder in Not» de Tingandogo ont invité les autorités et les parents à combattre ce fléau qui vole leur avenir.

Pour le président de l'ASCE/LC, Luc Marius Ibriga, la satisfaction des attentes légitimes des populations en matière de lutte contre la corruption est tributaire de l'engagement citoyen de tout un chacun.

Il a par ailleurs invité chaque Burkinabè à jouer sa partition pour l'éradication de la corruption au pays des Hommes intègres.

Il a fait savoir que les efforts consentis par son institution dans la lutte contre la corruption et la mauvaise gestion de la chose publique sont en phase avec les priorités du gouvernement et salués par le chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Tout en appelant chaque Burkinabè à l'intégrité, à la probité et la transparence, le président du Faso a réitéré son engagement à accompagner l'ASC/LC et à mettre en œuvre ses recommandations.

Au cours de la soirée, artistes musiciens et comédiens ont livré des messages de sensibilisation sur la corruption.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.