Angola: Ouverture d'une procédure pénale contre des responsables de l'Église Universelle

Luanda — Le directeur du Bureau de la communication et de presse du ministère de l'Intérieur, Waldemar José, a annoncé jeudi à Luanda l'ouverture de deux affaires pénales contre des responsables de l'Église Universelle du Royaume de Dieu.

Selon le responsable de la Police nationale, les deux procès font suite à des allégations de pratiques criminelles.

Il a indiqué que la Police prenait des mesures pour vérifier la véracité des faits rapportés, dont certains étaient contre la personne humaine, et des crimes de blanchiment d'argent, entre autres activités illicites.

Le 28 novembre, un groupe d'évêques et de pasteurs ont annoncé la rupture avec le leader de l'église Universelle Edir Macedo pour des pratiques doctrinales prétendument contraires à la religion, telles que l'exigence de la vasectomie et l'évasion de devises à l'étranger.

Une communiqué signé par plus de 300 évêques et pasteurs angolais dénonçait qu'au cours des 12 derniers mois, les dirigeants brésiliens, sous la direction d'Edir Macedo, avaient obligé les pasteurs angolais à se soumettre à la vasectomie.

Par ailleurs, le bureau du procureur général (PGR) a annoncé qu'il enquêtait depuis quelque temps déjà sur les allégations de castration chimique et de vasectomie qui ont finalement été déposées par certains pasteurs de l'église Universelle du Royaume de Dieu (IURD) en Angola.

Le vice-procureur général de la République, Mota Liz, a déclaré: «qu'une enquête sur la castration chimique avait été ouverte depuis certain temps et qu'elle se poursuivait normalement ».

Pour sa part, la direction de l'église universelle a déclare qu'il s'agissait d'un "mensonge conçu par des anciens pasteurs suspendus de cette confession religieuse suite à une mauvaise conduite voire même criminelle".

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.