Ile Maurice: Détenu décédé - Le DPP initie une enquête

6 Décembre 2019

Mohummad Khaleel Anarath, âgé de 38 ans, détenu à Alcatraz, est décédé à l'hôpital le 29 novembre 2019. Sa famille crie à l'injustice, estimant qu'il a été victime de brutalité policière lors de sa détention. Me Sanjeev Teeluckdharry, avocat de la famille du défunt, a adressé une lettre en date du 2 décembre 2019 au Directeur des poursuites publiques (DPP) réclamant la mise sur pied d'une enquête judiciaire.

Le DPP par intérim, Me Rashid Ahmine, n'a pas tardé à réagir sur cette affaire. Il a institué une enquête judiciaire pour faire la lumière sur le décès de Mohummad Khaleel Anarath. L'affaire a été déposée hier après-midi au tribunal de quatrième division. Cette enquête judiciaire sera appelée pour la forme le 13 janvier 2020.

Pour rappel, Mohummad Khaleel Anarath a été arrêté le 11 novembre 2019 par les limiers de la Central Investigation Division Nord, car il aurait donné des instructions pour commettre un crime. Depuis, il a été détenu à Alcatraz.

Toutefois, durant la dernière semaine de novembre, il a été transporté d'urgence à l'hôpital Jeetoo. Malgré le fait qu'il a été admis à l'unité des soins intensifs, ses proches ont été informés tardivement de la situation.

«Victime de torture»

Mohummad Khaleel Anarath a ensuite rendu l'âme dans la nuit du 29 novembre. Il avait des bleus sur sa paupière droite. Selon l'avocat Teeluckdharry, le détenu avait parlé à sa mère et avait confié à son jeune frère qu'il était victime de torture lors de sa détention à Alcatraz.

Des policiers qui étaient de service au cours de la période de détention de Mohummad Khaleel Anarath ainsi que les proches de ce dernier ont été assignés comme témoins lors de cette enquête judiciaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.