Madagascar: Affaire député Ludovic - La société civile dénonce les « manœuvres corporatistes » des députés

Les organisations de la société civile s'insurgent contre la résolution des députés qui revendiquent la libération des deux députés dont celui élu à Mahabo Ludovic Raveloson dit Leva Sydney.

A ce propos, une lettre ouverte a été adressée au président de la République, au ministre de la Justice, à la présidente de l'Assemblée nationale et au président de la HCC. Dans cette lettre, ces organisations de la société civile déplorent les « manœuvres corporatismes de plusieurs députés tentant de soustraire M. Raveloson à la justice ».

Séparation des pouvoirs. Condamnant le traitement de faveur dont le député Ludovic Raveloson aurait bénéficié à la prison de Morondava, les Organisations de la société civile demandent, au nom du principe de la séparation des pouvoirs, aux autorités, de refuser les conclusions de la commission spéciale de l'Assemblée nationale chargée de l'examen des levées d'immunité parlementaire concernant la suspension du mandat de dépôt émis à l'encontre du député Leva. « La décision du pouvoir judiciaire doit être respectée. », ont-elles réitéré.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.