Madagascar: Investissements étrangers - Incitations fiscales demandées par la Chambre africaine de l'Energie

Des réformes fiscales soutenues sont nécessaires pour attirer les capitaux et la technologie dans l'exploration d'énergies. C'est ce que soutient la Chambre africaine de l'Energie, dans sa dernière édition des Perspectives énergétiques en Afrique pour 2020.

En effet, pour l'année prochaine, des centaines de blocs et de superficies seront disponibles pour les investisseurs en Afrique. « La concurrence sera féroce pour attirer les capitaux d'un groupe diversifié d'explorateurs venus d'Amérique du Nord, d'Europe, de Russie, de Chine, d'Inde, d'Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient.

En 2019, plusieurs pays africains ont révisé leur cadre juridique et fiscal pour encourager l'exploration notamment, alors que de nouvelles découvertes de calibre mondial continuaient à être faites sur le continent », indique le rapport. Bref, la Chambre africaine de l'Energie soutient la nécessité de meilleures conditions fiscales et d'incitations pour encourager l'exploration et favoriser les investissements directs étrangers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.