Congo-Brazzaville: Ficomp - La deuxième édition a lieu en septembre prochain

Après la réussite de la première édition qui s'est tenue du 4 au 7 septembre à Pointe-Noire, la deuxième édition est prévue du 2 au 5 septembre 2020, toujours dans cette ville.

«Le cinéma tremplin de l'unité des peuples » est le thème de la deuxième édition du Festival international des courts métrages (Ficomp) "La Pointe-Noire", véritable plate-forme de visibilité annuelle pour les films et cinéastes du monde entier. Il se veut aussi être un espace de formation aux métiers de cinéma et d'incitation à la production cinématgraphique.

Le Ficomp a pour ambition aussi de développer, au travers de ses activités, un travail d'éducation, de sensibilisation et de formation sur la représentation des réalisateurs et ou des réalisateurs en devenir à travers des œuvres cinématographiques congolaises et étrangères, de fiction, de documentaire et autres, mettant en exergue les capacités et le talent des cinéastes. Le festival soutient la diffusion, encourage et promeut la création de films et le partage d'expériences interculturelles.

Le comité de sélection de films se fonde sur de films internationaux de qualité 35% (1er film y compris), des films congolais de qualité 32, 5 %, des films congolais (1er film 32, 5 %).

Outre les projections de films qui vont durer quatre jours, des ateliers seront également organisés, le cas de l'atelier à la réalisation de films en amont du festival (en juillet), l'atelier sur la prise de son au cinéma, l'atelier sur le jeu d'acteur, le master class sur le cadrage au cinéma. La date limite d'inscription des films au comité de sélection est fixée au 30 avril 2020.

Signalons que la première édition a eu lieu sur le thème « La formation, base de l'industrie cinématographique » a réuni huit pays, à savoir la France, le Togo, le Cameroun, le Bénin, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, le Ghana, le Congo Brazzaville.

Six trophées ont été remis aux lauréats. Ce sont :

Trophée de la meilleure fiction : "Angle" (Cameroun),

Trophée du meilleur documentaire : le film "Trésor d'un sol" (Bénin)

Trophée du meilleur scénario : "Sexto" (Congo Brazzaville)

Trophée de la meilleure interprétation féminine : Congo Brazzaville

Trophée de la meilleure interprétation masculine: Congo Brazzaville)

Prix spécial du jury : Ghana

Signalons que Michael Gandoh, initiateur et directeur du Ficomp, est réalisateur de films de fiction et de documentaires. Il en a déjà réalisé six dont cinq courts métrages. Michael Gandoh a participé à plusieurs festivals internationaux ( Emergence Films du Togo, Festival international de cinéma de Kinshasa, Festival de Douarnenez en France, Festival Regards sur le cinéma africain de Vitrolles en France et à quelques festivals au Congo). Il a été primé meilleur réalisateur en avril 2017 à la troisième édition du festival international de films Ya Beto à Pointe-Noire. Il a également reçu le prix Elikia (Espoir) du meilleur documentaire à la semaine du documentaire de l'IFC en novembre 2017. Son dernier court métrage a remporté le prix de la meilleure interprétation féminine à Emergence Films festival du Togo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.