Congo-Brazzaville: Jean Guy Blaise Mayolas s'engage pour la catégorisation des compétitions

La Fédération congolaise de football (Fécofoot) va multiplier des stratégies pour révéler le défi du développement de la discipline au niveau national. Le football des jeunes et des dames sont les deux chantiers sur lesquels elle va s'appuyer pour relever le défi.

Le président de la Fécofoot a accordé une interview à la presse, le 4 décembre à Brazzaville, au cours de laquelle il a dégagé les avantages que tirera le football congolais après le passage de Gianni infantino. Le président de la Fédération internationale de football association (Fifa) avait insisté sur le développement du football féminin et celui des jeunes et Jean Guy Blaise Mayolas a souhaité impliquer tous les acteurs pour relever ce défi.

La Fécofoot, a-t-il dit, va renouveler les instances dirigeantes dans les ligues départementales à partir de l'année prochaine et va travailler avec les nouveaux dirigeants pour lancer le projet de catégorisation des compétitions départementales.

« Il faut faire un effort pour développer notre football. Aujourd'hui la fédération est installée, nous devons nous battre aussi pour que nos ligues soient aussi bien installées dans les meilleures conditions pour que dans leur département, le football soit pratiqué. Nous allons le moment venu prendre des décisions au comité exécutif. L'année prochaine, vous êtes sans ignorer qu' il y a le renouvellement des ligues. Nous allons faire un effort de catégoriser les compétitions départementales. C'est le premier travail sur lequel nous allons nous atteler », a-t-il déclaré.

Le président de la Fécofoot a révélé qu'il a échangé avec l'une des stars du football, Samuel Eto'o, sur le projet d'organiser un tournoi départemental des U-15 et U-20 dans un futur proche et le Camerounais a été séduit par le projet. « Nous sommes en train de nous préparer pour organiser un tournoi départemental en U-15 et U-17. J'ai discuté avec Samuel Eto'o lorsqu'il était avec le président . Il nous a assuré dès que les dates seront connues , il viendra pour lancer officiellement de ce tournoi », a assuré Jean Guy Blaise Mayolas.

Remettre le football féminin sur des bons rails

En dehors du football des jeunes, le football féminin est un vaste chantier. Le constat de ces dernières années est déplorable. ce football qui avait atteint un bon niveau a régressé et doit être ramené à sa place, a promis le président de la Fécofoot, pour répondre à l'une des recommandations de la Fifa surtout que Gianni Infantino avait insisté à propos devant le chef de l'Etat. « Nous devons faire un effort de ce côté-là pour ramener le football féminin au niveau des autres nations. Aujourd'hui, la Fifa nous demande d'organiser quatre-vingt-dix matches par saison étalés en six mois. Nous n'avons que sept équipes. Le constat qui se dégage est qu'il y a des départementd où le football féminin n'existe pas. Nous sommes en train de mettre un programme pour l'année prochaine sur lequel nous allons insister sur le football féminin », a promis le président de la Fécofoot.

En dehors de ces deux chantiers, la Fécofoot compte sur l'appui du gouvernement pour relever le défi de la qualification des Diables rouges à la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations, Cameroun 2021, et faire bonne figure lors du Championnat d'Afrique des nations. Outre ces deux compétitions, le Congo participera, en mars, aux éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Le Congo n'a jamais participé à une phase finale de la Coupe du monde.

L'impact du bureau régional de la Fifa à Brazzaville

Jean Guy Blaise Mayolas a remercié le gouvernement congolais d'avoir cru en l'importance de ce bureau à Brazzaville . Ce bureau régional, a-t-il expliqué, s'inscrit dans le cadre du développement du football en Afrique centrale d'autant plus qu'il regroupe huit pays de l'Union de football d'Afrique centrale. Son implantation en terre congolaise, d'après lui, soulage tant soit peu les pays de la sous- région, lesquels dans la résolution des problèmes se rendaient obligatoirement à Dakar.

« Désormais tous les dossiers avant d'aller à Zurich passeront par Brazzaville. Le matériel de l'Afrique centrale aussi . Nous serons plus proches de la Fifa que Zurich. Tous nos voisins viendront chez nous pour exposer leur dossier », a-t-il explqué, ajoutant que les Congolais tireront un grand profit du choix de la Fifa. En dehors du chef de bureau qui sera choisi après l'appel à candidatures, les collaborateurs qui travailleront dans cette structure seront des Congolais, a indiqué Jean Guy Blaise Mayolas. La Fécofoot entend travailler de concert avec le gouvernement pour permettre à ce bureau d'avoir un site. « Pour le moment, ils pourront squatter notre siège où on trouvera un local où ils vont louer. Nous ne savons pas si on va construire ce siège sur le même site mais ce sont des choses que nous négocierons avec le gouvernement congolais le moment venu », a fait savoir le président de la Fécofoot.

Jean Guy Blaise Mayolas a enfin rendu hommage au président de la Fifa qui a tenu parole en venant à Brazzaville pour inaugurer du siège de la Fécofoot. « L'histoire retiendra que c'est pour la première fois que le président du football mondial est venu dans notre pays. Il faut s'en féliciter et remercier les autorités du pays qui ont réservé une bonne réception à son honneur. Pour nous les acteurs qui dirigeons le football congolais actuellement, c'est un honneur. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Football

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.