Congo-Kinshasa: Constructions anarchiques à Kinshasa - Pius Muabilu donne le dernier avertissement

Le Ministre d'Etat à l'Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, n'a pas dormi sur ses lauriers, après les dernières catastrophes relatives aux récentes pluies diluviennes abattues sur la ville de Kinshasa et autres milieux urbains de la RDC, faisant état d'une cinquantaine de morts et d'importants dégâts matériels. Ce jeudi 5 décembre 2019, il a effectué le déplacement de la commune de Mont Ngafula, dans le cadre d'une tournée décisive qu'il a démarrée dans l'ultime objectif de donner les derniers avertissements aux compatriotes qui ont opté pour la violation des lois régulant le secteur de l'urbanisme et de l'habitat en RDC.

Tolérance zéro vis-à-vis de ces concitoyens qui ont bouché les oreilles, en défiant le pouvoir public, quand au respect des lois afférentes à ce secteur de la vie publique. Point de départ Kindele, route nationale numéro 1, dans la commune de Mont Ngafula, ovationné à l'instar du sauveteur tant attendu par les mamans maraîchères trouvées sur le lieu, Muabilu a palpé du doigt les réalités inimaginables des constructions anarchiques dans ce quartier de la capitale congolaise. L'homme d'Etat n'a pas su digérer les risques auxquels s'exposent volontiers les compatriotes qui, pour la plupart, construisent sur des espaces hautement fragiles, disons inconstructibles.

Affecté par ce constat amer, partout où il est passé, il y a lieu de ne pas parler que du quartier Kindele, dans la commune de Mont Ngafula, Pius Muabilu a enregistré d'innombrables violations des normes urbanistiques et architecturales inacceptables à tout point de vue.

Il reconnaît qu'il est à la tête de ce ministère pour servir, rien que servir l'intérêt supérieur. C'est dans ce contexte qu'il est monté au créneau pour annoncer des mesures draconiennes à l'égard de l'ensemble des compatriotes coupables des violations des normes précitées.

Pius Muabilu a promis de faire rapport non seulement au Premier ministre, mais aussi au conseil des ministres hebdomadaire.

L'ultimatum est donc lancé à la catégorie des compatriotes cités, le cas échéant, de se mettre en ordre quant au respect des normes urbanistiques et architecturales pour éviter la rigueur de la loi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.