Congo-Kinshasa: FONAFOP 2019 - Importance, défis et enjeux de la Formation Professionnelle en RDC

Kinshasa abrite, du 5 au 7 décembre 2019, le Premier Forum national de la Formation professionnelle en République Démocratique du Congo (FONAFOP 2019).

Ce grand rendez-vous national vise principalement la sensibilisation de toutes les couches de la société congolaise, ainsi que tous les partenaires du secteur de l'Education et de la Formation sur l'importance, les défis et les enjeux de la Formation Professionnelle aux Arts et Métiers en RDC, a précisé John Ntumba hier, jeudi, à l'ouverture de ces assisses. Pour le Ministre de la FPAM, il est également question du partage de bonnes pratiques et l'échange sur les voies et moyens pour améliorer l'offre, la qualité et la gouvernance du Sous-secteur de la Formation Professionnelle dans notre Pays.

L'aboutissement des travaux de ce Forum conduira à un état des lieux sommaire du secteur effectué sur base des informations du terrain, une feuille de route s'appuyant sur les recommandations du Forum, avec des stratégies et actions à mener à court, moyen et long terme et à un Pacte National de la Formation Professionnelle validé et signé par les parties prenantes.

Ce Premier Forum National, qui se tient à l'hôtel Béatrice, est placé sous le haut patronage du Président de la République et a pour thème : «La Formation Professionnelle aux arts et métiers : employabilité et autonomisation des groupes vulnérables, solution au chômage de masse et à la pauvreté en RDC».

Répondre aux exigences de l'émergence

Pour le Ministre John Ntumba, au regard des statistiques actuelles, il se dégage un faible taux de scolarisation. Ce qui présage un avenir dangereux pour les ressources humaines qui seront disponibles dans les prochaines années, non seulement sans formation ni capacités techniques mais elles seront un problème et non une solution. "Mon Ministère a la lourde responsabilité de valoriser ces jeunes gens, force vive de notre Nation, tout comme les adultes désœuvrés, en les dotant d'un métier qui ne nécessite pas de longues études pour répondre aux exigences de l'émergence de notre Pays", a-t-il soutenu.

Il emboîte la vision du Chef de l'Etat, exprimée dans son discours d'investiture du 24 janvier 2019.

Il s'agit des grands défis économiques et humains auxquels la République Démocratique du Congo fait face en cette période de mondialisation. Ceux-ci exigent une adaptation du système éducatif de manière à le mettre en phase avec lesdits défis, en vue d'offrir à la jeunesse congolaise une meilleure Formation Technique et Professionnelle susceptible de faire de ce Pays un solide pôle d'attraction et d'implémentation technologique.

Le Ministre de la Coopération international, Guillaume Manjolo, qui représentait le Premier ministre, a appelé les parties prenantes à une participation soutenue à ces 3 jours d'intenses travaux qui aboutiront à des résolutions et recommandations afin d'améliorer le secteur de la formation professionnelle en RDC.

L'ouverture de ce premier Forum était marquée par les interventions riches et diversifiées de quelques délégués des pays amis à la RD. Congo. Notamment, M. Antoine Thomas FYLLA SAINT-EUDES, Ministre de l'Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l'Emploi de la République du Congo, le Directeur de Cabinet, Représentant Personnel de Monsieur Dame DIOP, Ministre de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et de l'Artisanat de la République du Sénégal ainsi que de la Directrice Générale du Fond de financement de la Formation Professionnelle du Sénégal.

La Représentante pays de l'Unesco était, elle aussi, de la partie.

De l'expertise en sept thématiques

Les travaux de ce Premier Forum National vont se dérouler concomitamment avec la Foire des Métiers organisée à la Place de l'Indépendance (Place de la Gare Centrale). S'agissant du Forum proprement dit, sept thématiques seront développées, deux jours durant, par quelques intervenants sélectionnés en fonction de leurs expertises. A l'issue des exposés organisés en panel, les travaux se poursuivront en ateliers, six au total, et les conclusions seront validées en plénière.

Quant à la Foire des Métiers, elle connaîtra la participation d'une soixantaine d'artisans et de professionnels des Métiers qui exposeront leurs réalisations et savoir-faire. Une visite guidée des stands est organisée à l'ouverture et à la clôture des travaux du Forum.

Par ailleurs, devant des Députés et Sénateurs, Ambassadeurs mais aussi des Partenaires Techniques et Financiers du Secteur de l'Education, le Ministre de tutelle John Ntumba Panumpakole a rendu hommage au Chef de Etat, Félix Tshisekedi, qui, dit-il, a bien voulu dédier au secteur de l'Education, un Ministère à part entière qu'est la Formation Professionnelle, Arts et Métiers. Mais également au Premier Ministre, le Professeur Sylvestre Ilunga ainsi qu'à toute l'équipe gouvernementale pour avoir avalisé l'organisation de ce Forum.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.