Congo-Brazzaville: Mode - Sali Ouattara à la conquête du monde

Après Abidjan, Bamako, Brazzaville, Ouagadougou et Dakar, la jeune créatrice ivoirienne a inauguré, en octobre dernier, sa sixième boutique hors du continent, aux Etats-Unis d'Amérique, précisément dans la ville d'Atlanta, pour y implanter sa marque.

Créée par Sali Ouattara, "Lili Création" est une marque de vêtements et accessoires de mode, à base de pagne et de tissus issus du continent, qui allie modernité et africanité. Aujourd'hui, elle une grande entreprise qui habille non seulement des milliers de femmes, particulièrement africaines, mais aussi des hommes pour diverses occasions : travail ou quotidien, mariages, anniversaires, soirées mondaines, cérémonies officielles, etc. Redonnant une nouvelle jeunesse et fraîcheur au pagne, Lili création se veut avant tout simple, chic et élégant.

A seulement 26 ans, Sali Ouattara se démarque et se positionne parmi les jeunes africains au parcours inspirant et encourageant. Lorsqu'elle se lance, en 2012, dans la conception de vêtement, la jeune créatrice ne dispose que de 30 000 FCFA. Ce n'était pas gagné d'avance pour elle avec un père qui ne voyait que les études comme seule voie de réussite pour sa fille.

Pour un début, Sali Ouattara reçoit sa clientèle à domicile et au fil du temps, elle s'acquiert un petit atelier n'employant qu'un seul couturier. Avec ce dernier, elle réalise des commandes dans le détail prêt car pour Sali, ses bons résultats feraient sa publicité. La notoriété de Lili création s'amplifiant, de deux son équipe passe à cinq personnes.

Outre son business, elle se bat pour satisfaire son père en décrochant un master qui lui permettra de poursuivre ses études aux Etats-Unis. À peine tente-t-elle de s'intégrer dans son pays d'accueil qu'elle reçoit une plainte d'une de ses clientes qui lui poussera à fermer son atelier par manque de motivation.

Après maintes hésitations, Sali décide de se relever plus forte que jamais. De la couture sur-mesure, elle passe exclusivement à la confection de prêt-à-porter dès son retour en Côte d'Ivoire, en 2017. Le déclic étant impressionnant, elle implante sa marque à Bamako (Mali), Brazzaville (Congo), Ouagadougou (Burkina Faso) et Dakar (Sénégal), en une seule année, et utilise les réseaux sociaux comme principal vecteur de communication de sa marque. Avec sa nouvelle boutique à Atlanta, Sali entend conquérir une nouvelle clientèle et étoffer son service de distribution international.

Il est évident que les portes ne cessent de s'ouvrir pour la jeune entrepreneure qui avait pourtant décidé de tout abandonner. Aujourd'hui, la voici gratifiée d'une grande équipe, d'une communauté de plus de deux cent mille abonnés et de connexions capitales pour son business. A cet effet, Sali est profondément convaincue que l'endurance est la clé pour atteindre ses objectifs. «Derrière cet accomplissement, il y a de nombreux sacrifices, des routes parsemées d'embuches mais aussi d'encouragements, partages et sourires pour lesquels je suis infiniment reconnaissante », en pense-t-elle.

Gagnante ivoirienne du Vlisco Fashion Fund en 2015, Sali Ouattara s'affirme de plus en plus comme une créatrice avec une marque dans l'air du temps. N'ayant pourtant qu'un bout de chemin dans l'entrepreneuriat, elle croit activement en la jeunesse du continent et l'encourage à se battre pour accomplir de très grandes réalisations. «La jeunesse africaine doit être une lumière pour cette génération. Sur ce chemin, fais de la grâce et de l'humilité tes inconditionnels, quelle que soit l'élévation que tu pourrais connaître », prône-t-elle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.