Angola: Le pays a une faible culture d'enregistrement de propriété industrielle

Luanda — L'enregistrement de propriété intellectuelle dans le pays est encore faible et nécessite d'une large diffusion, compte tenu du besoin de protection des marques, a considéré jeudi, l'expert en économie et gestion de la Propriété Industrielle, Gonçalves Toco.

Gonçalves Toco a déclaré à l'Angop, lors du lancement de son livre ?Propriété industrielle - doutes, réponses et clarifications", qu'en raison de la faible divulgation sur l'enregistrement de Propriété industrielle, il y a des doutes et des préoccupations de la part des possibles investisseurs par rapport aux lois de protection des droits de Propriété industrielle, qui défendent les intérêts des producteurs, des commerçants, des créateurs et des investisseurs en Angola.

Dans le but de diffuser l'enregistrement de propriété industrielle, a indiqué le technicien, l'Institut Angolais de Propriété Industrielle (IAPI), dont il est fonctionnaire, a déjà organisé plusieurs forums et campagnes de porte à porte et dans des établissements commerciaux et industriels pour sensibiliser la société sur l'utilité de cette matière.

«Nous notons la faible diffusion et la difficulté de comprendre ces matières. L'enregistrement est une façon de faire des affaires en sécurité. Si la création n'est pas protégée, quelqu'un peut l'imiter, mais en obtenant le titre d'exclusivité d'usage du signe que personne d'autre ne peut utiliser, les droits sont garantis", a dit l'auteur.

Avec cette ouvrage, l'auteur envisage encourager les entrepreneurs nationaux et étrangers, la société académique, et non seulement, à la pratique correcte, fondée sur les lois en vigueur au niveau national et international, pour un environnement légal des affaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.