Ile Maurice: Changement climatique - La COP de la dernière chance

6 Décembre 2019

L'enjeu est immense. Depuis un an, les pays signataires de l'Accord de Paris, dont Maurice, subissent une pression sans précédent que résume le mot d'ordre de la 25e Conférence des Nations unies (ONU) sur le changement climatique à Madrid : #TimeforAction.

Des appels pressants à des actions radicales et immédiates avaient déjà été lancés en septembre dernier à l'assemblée générale de l'ONU à New York mais les observateurs internationaux craignent que la conférence des parties (COP25) n'y réponde pas.

Dans son intervention au début de la COP25 lundi, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a estimé qu'il est «grand temps» que les participants résolvent les questions en suspens sur le climat.

Une chose est sûre, Maurice, en tant que Petit État insulaire en développement (PEID), n'a pas le droit de rater le coche pour se faire entendre. Une délégation comprenant le nouveau ministre du Changement climatique se rendra à Madrid en début de semaine prochaine.

Ce sera d'ailleurs la première mission de Kavy Ramano à l'étranger depuis qu'il a prêté serment. Joint au téléphone par l'express hier, il a confirmé qu'il prendra la parole le 11 décembre à Madrid, soit un peu plus de deux mois après que Barlen Vyapoory a plaidé en faveur de Maurice au bilan de mi-parcours des Orientations de SAMOA à New York.

«Le gouvernement mauricien est engagé contre le changement climatique et c'est un dossier que je prends très au sérieux. Je dirai même qu'il s'agit d'une de mes priorités», a assuré Kavy Ramano, qui dit également être conscient des rapports alarmants des scientifiques.

Lors de son intervention à Madrid, le ministre aura l'occasion de rappeler les engagements en faveur des PEID pris par les gouvernements et bailleurs de fonds à l'issue du Sommet Action Climat à New York. Il mettra également en exergue les projets concrets que lancera son ministère pour contrer le changement climatique.

Par ailleurs, Sunil Dowarkasing, directeur à Greenpeace International, avance que la situation ne cesse d'empirer. Selon les données officielles, la température moyenne à Maurice aurait augmenté de 1,2 ºC durant la décennie écoulée.

«Ce chiffre nous éloigne encore plus de la trajectoire qui permettrait de limiter le réchauffement climatique à +1,5 ºC d'ici 2100.»

L'un des principaux problèmes, selon lui, est le manque d'informations sur les enjeux liés au changement climatique, d'où la raison pour laquelle il sillonne le pays depuis une semaine pour rencontrer les citoyens.

Fridays for Future soumet neuf propositions aux parlementaires

La branche mauricienne du mouvement «Fridays for Future» a envoyé une lettre à tous les parlementaires la semaine dernière.

Elle exhorte le gouvernement à prendre en considération ses demandes concernant le changement climatique, tout en rappelant que Maurice est le 10e pays le plus exposé aux catastrophes dans le monde.

«Soyons clairs, cette assemblée n'a pas réussi, jusqu'à présent, à s'attaquer au changement climatique.

Nous souhaitons sincèrement qu'en tant que membre de l'Assemblée nationale, vous agissiez en tant que leader dans le contexte de l'urgence climatique», peut-on lire dans la lettre de quatre pages.

Neuf propositions y sont soumises dont l'interdiction totale du plastique à usage unique et du polystyrène.

Pour rappel, «Fridays for Future» est un mouvement international estudiantin présent dans plus de 140 pays, qui accentue la pression pour que des actions concrètes en ligne avec l'Accord de Paris (signé par Maurice en avril 2016), soient prises dans les plus brefs délais. C'est la jeune suédoise Greta Thunberg qui est derrière le mouvement.

"Dialog Klimatik" de CARES

Comment le changement climatique vous affecte ? Comment la mer et les régions côtières sont-elles impactées ? Est-ce que vous avez été affecté par les inondations ?

Il s'agit de quelques-unes des questions qui seront traitées par l'association CARES au MITD de Phoenix ce samedi à partir de 13 h 30.

Une initiative, nommée Dialog Klimatik, lancée dans le cadre de la COP 25 et qui sera retransmise en direct sur la page Facebook de CARES.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.